Angélus – « Aujourd’hui, l’Eglise fait l’expérience de dures persécutions, jusqu’à l’épreuve suprême du martyre »

A l’occasion de l’angélus de midi, en la fête de Saint-Etienne, protomartyr, ce lundi 26 décembre, le pape François a évoqué les martyrs de l’Eglise : « Nous voulons aujourd’hui penser à ceux qui souffrent la persécution et être proches d’eux par notre affection, notre prière et nos larmes aussi  », soulignant que les martyrs chrétiens, aujourd’hui «  plus nombreux qu’aux premiers siècles  » de l’Eglise, sont haïs – avec « cruauté » parce que Jésus « a apporté la lumière de Dieu et que le monde préfère les ténèbres pour cacher ses œuvres mauvaises ».

« Aujourd’hui aussi, pour rendre témoignage à la lumière et à la vérité, l’Eglise fait l’expérience de dures persécutions, en différents lieux, jusqu’à l’épreuve suprême du martyre. De nombreux frères et sœurs dans la foi subissent des injustices, des violences, et ils sont haïs à cause de Jésus ! Je vous dis une chose : les martyrs d’aujourd’hui sont plus nombreux que ceux des premiers siècles. Lorsque nous lisons l’histoire des premiers siècles, ici, à Rome, nous lisons tant de cruauté contre les chrétiens. Je vous le dis : cette cruauté existe aujourd’hui, et en plus grand nombre, contre les chrétiens. Hier, jour de Noël, les chrétiens persécutés d’Irak, ont célébré Noël dans leur cathédrale détruite : c’est un exemple de fidélité à l’Evangile. En dépit des épreuves et des dangers, ils témoignent avec courage de leur appartenance au Christ et ils vivent l’Evangile en s’engageant en faveur des plus démunis, des plus négligés, en faisant du bien à tous sans distinction. Ils témoignent ainsi de la charité dans la vérité. En faisant dans nos cœurs de la place au Fils de Dieu qui se donne à nous à Noël, renouvelons joyeusement et courageusement notre volonté de le suivre fidèlement, comme notre unique guide, en persévérant dans une vie selon la mentalité évangélique et en refusant la mentalité des dominateurs de ce monde. »

L’intégralité du texte du Saint-Père est à retrouver ici.

Comments are closed.