En France #NLQ

Notre histoire avec Marie : En 1922, Pie XI proclame ND de l’Assomption patronne principale de la France

Tous les royaumes de la terre, et d’abord tous les royaumes chrétiens, qu’ils le sachent ou l’ignorent, quelles que soient les formes de leurs États, sont confiés à la garde de la Mère de Dieu, dont le Fils, Jésus-Christ, est le Roi, puisqu’il est le Roi de l’Univers. Il suffit de penser pour s’en convaincre au Mexique de Notre Dame de Guadalupe, à la Pologne de Notre Dame de Czestochowa, au Portugal de Notre Dame de Fatima. De l’Afrique à la Chine, de l’Argentine à la Russie, tous les pays, tous les continents de la terre sont l’apanage de la Reine des Cieux. « Royaume de France, Royaume de Marie » (Regnum Galliae, Regnum Mariae). En ces quelques mots, tout est dit. La France, fille aînée de l’Église, est l’un des pays, sinon le pays, privilégiés par Notre Dame. En 1922, le pape Pie XI proclame d’ailleurs Notre Dame de l’Assomption patronne principale de la France.

 

La consécration solennelle de la France à la Vierge Marie. Si parfois, à nos yeux recrus de larmes, peut paraître révolu le temps de la France, que s’éclaire et se purifie notre regard ! Qu’il voie, au-delà des apparences, que ne peut-être révolu le temps de Notre Dame, le temps de Notre Dame de France ! À travers les pires vicissitudes, ne peut être révolu l’engagement de la France envers la Mère de Dieu, aussi ancien qu’elle, car son amour pour cette Mère lui fut toujours consubstantiel, mais engagement solennellement pris « à perpétuité » le 10 février 1638 par le roi Louis XIII. Nul pays, je crois, ne fut l’objet d’une consécration à Notre Dame aussi absolue et solennelle, s’étendant à tout son avenir. Cette consécration, à la réalisation de laquelle prit grande part le successeur de Louis XIII, le Dauphin espéré, Louis-Dieudonné qui devint Louis XIV, s’étendit à la France toute entière, qui, au jour prévu pour en faire mémoire, le 15 août, solennité de l’Assomption, organisa, d’abord dans chaque église, puis dans les rues des villes et villages, la fameuse procession, dont la tradition a été si heureusement reprise à Paris par le Cardinal Lustiger et son successeur le Cardinal Vingt-Trois. 

Notre Dame de France en difficulté.
 Cette consécration pourtant ne suivit pas toujours un cours paisible. La Révolution la rejeta, installant au lieu et place de Notre-Dame, dans le chœur de la cathédrale de Paris désaffectée, une actrice affublée du titre de « Déesse Raison », qui reçut les hommages des nouveaux princes, ennemis de la « superstition ». Quand vint le Concordat, la cathédrale est rendue au culte catholique et celui-ci n’y fut plus aboli. Cependant, Napoléon, né un 15 août, s’inventa un saint patron, d’existence et de nom approximatifs, qui fut opportunément célébré ce jour-là, si bien que, sous son règne, on ne sut plus exactement si, lors de la commémoration du vœu de Louis XIII, on honorait l’Assomption de Notre Dame ou l’anniversaire et la fête de l’Empereur… Quant à la République, tant que dura le Concordat, elle célébra l’Assomption de la Vierge le 15 août, et, quand intervint la fameuse loi de 1905, d’inspiration hostile au catholicisme, mais qui, à l’instar des autres religions, le respecta, elle s’abstint de célébrer cette Solennité mais ne la remit pas en cause.


Notre Dame de France en difficulté.
 Cette consécration pourtant ne suivit pas toujours un cours paisible. La Révolution la rejeta, installant au lieu et place de Notre-Dame, dans le chœur de la cathédrale de Paris désaffectée, une actrice affublée du titre de « Déesse Raison », qui reçut les hommages des nouveaux princes, ennemis de la « superstition ». Quand vint le Concordat, la cathédrale est rendue au culte catholique et celui-ci n’y fut plus aboli. Cependant, Napoléon, né un 15 août, s’inventa un saint patron, d’existence et de nom approximatifs, qui fut opportunément célébré ce jour-là, si bien que, sous son règne, on ne sut plus exactement si, lors de la commémoration du vœu de Louis XIII, on honorait l’Assomption de Notre Dame ou l’anniversaire et la fête de l’Empereur… Quant à la République, tant que dura le Concordat, elle célébra l’Assomption de la Vierge le 15 août, et, quand intervint la fameuse loi de 1905, d’inspiration hostile au catholicisme, mais qui, à l’instar des autres religions, le respecta, elle s’abstint de célébrer cette Solennité mais ne la remit pas en cause. 


imageNotre Dame de l’Assomption, patronne principale de la France
. En 1922, première année de son pontificat, le pape Pie XI proclame Notre Dame de l’Assomption patronne principale de la France. Dans sa lettre apostolique « Galliam, Ecclesiae filiam primogenitam », il affirme : « …Nous déclarons et confirmons que la Vierge Marie Mère de Dieu, sous le titre de son Assomption dans le ciel, a été régulièrement choisie comme principale patronne de toute la France auprès de Dieu, avec tous les privilèges et les honneurs que comportent ce noble titre et cette dignité… ».
   

Notre Dame de la paix.
 Un signe éclatant de la persistance, dans l’esprit public (et, fût-ce officieusement, dans celui des Autorités de la Nation), du lien d’amour indissoluble entre la France et la Vierge Marie, fut donné à la fin août 1944, lors de la Libération, quand le Général De Gaulle signifia avec grandeur et émotion (au battement sublime du gros bourdon) que la Reine de France, de la France républicaine, demeurait Notre-Dame en sa demeure de Paris, dont le Magnificat ébranlait d’allégresse les voûtes multiséculaires. Moments inoubliables pour la France et pour Paris, que ne font nullement pâlir, mais au contraire resplendir, des actes comme le serment de Koufra, prêté en pleine guerre, le 2 mars 1941, par le général Leclerc et ses hommes, de ne pas cesser le combat avant que les couleurs de la France ne flottent de nouveau sur la flèche de la cathédrale Notre-Dame de Strasbourg. Citons aussi le choix de la cathédrale Notre-Dame de Reims par le général De Gaulle et le chancelier Adenauer pour y faire célébrer en leur présence le 8 juillet 1962, une messe solennelle de réconciliation entre l’Allemagne et la France et d’invocation à la Paix. Acte que commémorèrent en 2012, en ce même lieu, mais cette fois sans la messe, Madame Merkel et Monsieur Hollande.
 

Texte à lire en intégralité sur le site Notre histoire avec Marie

Asie

Asia Bibi : pas d’audience à la Cour suprême en juin

Le 21 avril dernier, le site de l’Observatoire de la christianophobie avait souhaité partager la nouvelle encourageante annoncée la veille, selon laquelle Saif ul-Malook, avocat d’Asia Bibi, avait déposé une requête auprès de la Cour suprême du Pakistan pour obtenir que le dossier de sa cliente soit mis à l’audience début juin prochain.

Selon un article paru le 26 avril sur le site de Hum Sub TV – diffusée sur la chaîne d’informations Capital TV de d’Islamabad –, cette requête a été rejetée a déclaré Saif ul-Malook au cours du programme One to One de cette télévision diffusé :

« Le président de la Cour suprême du Pakistan, Mian Saqib Nisar, a rejeté la requête d’une audience anticipée du dossier Asia Bibi. Saif ul-Malook a confirmé que la requête d’audience anticipée pour sa cliente avait été rejetée. Il a indiqué qu’il avait émis une demande d’audience anticipée voici deux semaines, dans laquelle était demandé que la date d’audience d’Asia soit fixée au cours de la première semaine de juin. “Aujourd’hui [26 avril], j’ai été informé que la requête avait été rejetée par le président de la Cour suprême” a déclaré Malook ».

Source : HumSub et Observatoire de la Christianophobie

Messes/Prières/Pèlerinages #NLQ

Pèlerinage des prêtres diocésains, sur les pas du bienheureux père Chevrier

Antoine Chevrier : Un prêtre saisi par Jésus-Christ et son Evangile

Ce pèlerinage invite prêtres et séminaristes à suivre les pas du bienheureux Père Antoine Chevrier pendant trois jours du dimanche 14 au 17 mai. Vous découvrirez à la fois l’enseignement du Père Chevrier, fondateur de l’Œuvre du Prado, mais aussi les lieux qu’il a fréquentés : les lieux historiques du Prado, la Basilique de Fourvière à Lyon, Saint-Fons, …

 

Programme

Dimanche 14 mai : Accueil et repas à 19h

Lundi 15 mai  :
Vidéo et conférence sur la vie et la grâce du Père Chevrier
Visite à Saint-Fons

Mardi 16 mai :
Visite auprès des manuscrits d’Antoine Chevrier et conférence sur sa spiritualité
Conférence : le ministère dans la diversité des cultures

Mercredi 17 mai :
Conférence : Antoine Chevrier, formateur et accompagnateur spirituel  ; Le Prado comme vocation
Visite à Ars

Contact et inscriptions : Maison du Prado Saint André – 2054, Chemin St André – 69760 Limonest

e-mail : standre@prado-limonest.com
tél : 04 78 35 14 30

Estimation du coût du séjour à Limonest : 150€

En France #NLQ

Patrice Martineau en tournée pour le mois de Marie

A tous ceux qui, dans le cadre de « l’Année de Fatima » veulent continuer à « espérer contre toute espérance » (Romains 4 : 13-25), nous vous invitons à vous joindre à l’une des soirées que propose Patrice Martineau dans sa nouvelle Tournée de Printemps : « A Marie, le chant des Poètes » :

Vendredi 5 Mai – 20h – MOUGINS (06) – Eglise St Jacques – Libre participation aux frais

Samedi 6 Mai – 20h – LE CANET (06) – Eglise St Charles – Libre participation aux frais

Dimanche 7 Mai – 16h – MONACO (98) – Eglise de Fontvieille – Libre participation aux frais

Lundi 8 Mai – 20h – OLLIOULES (83) – Eglise St Laurent – Libre participation aux frais

Mardi 9 Mai – 20h30 – BRIGNOLES (83) – Eglise des Augustins – Libre participation aux frais

Mercredi 10 Mai – 20h30 – LES MAYONS (83) – Eglise – Libre participation aux frais

Jeudi 11 Mai – 20h30 – LE PRADET (83) – Eglise – Libre participation aux frais

Samedi 13 Mai – 16h – TOULON (83) – Eglise St François de Paule – Concert gratuit

Dimanche 14 Mai – 18h – BARCELONNETTE (04) – Eglise – Libre participation aux frais

Samedi 20 Mai – 14h – CEIGNAC (12) – Sanctuaire – Libre participation aux frais

Samedi 27 Mai – 20h30 – AUXERRE (89) – Cathédrale St Etienne d’Auxerre – Libre participation aux frais

Renseignements : 06 68 80 38 28 

Site : www.wix.com/amarielechantdespoetes

A la une #En France #NLQ

A 9 jours du 2° tour des élections, début de la neuvaine pour confier la France au cœur de Jésus

Cette neuvaine débute le samedi 29 avril pour se terminer le 7 mai jour des élections.

Une prière à réciter chaque jour pour la France et un texte de méditation pour convertir nos cœurs !

En ces temps troublés, à l’heure où nous allons élire notre futur chef d’Etat, le site Hozana se fait le relais d’une nouvelle proposition de neuvaine afin de confier la France au Cœur de Jésus. Cette neuvaine sera placée sous l’intercession de Sœur Josépha Menendez, mystique morte en 1923 à 33 ans à Poitiers.

Vous pouvez vous inscrire ici pour recevoir des méditations quotidiennes, tirées des paroles même du Christ confiée à Soeur Josépha.

Neuvaine pour la France par l’intercession de Sœur Josépha Menendez :

 

Ô Jésus qui ne pouvez résister à la supplication de ceux qui attendent tout de Vous, donnez-nous la confiance, la foi et l’abandon qui touchent Votre Cœur afin que sûrs de Vous, nous obtenions de Votre toute puissante bonté la grâce pour la France que nous Vous demandons pour Votre gloire et l’accomplissement de Votre règne d’amour et de miséricorde.

Ô Jésus, glorifiez Votre Cœur en nous accordant pour la France la grâce que nous sollicitons par l’intercession de Votre humble servante Josépha.

Ô Jésus, à Votre Cœur, nous vous confions notre pays ; regardez, puis faites ce que Votre Cœur Vous dira ; laissez agir Votre Cœur ; Ô Jésus, nous comptons sur Vous, nous nous fions à Vous, nous sommes sûrs de Vous !

Source

En France #NLQ

Un calendrier de Pentecôte

UN CALENDRIER DE L’AVANT-PENTECÔTE !

Un calendrier de l’Avent ? Non, un calendrier de l’Avant-Pentecôte ! Sur le modèle du traditionnel calendrier de l’Avent, le groupe Elie – étudiants et jeunes pro de la paroisse du Saint-Esprit (Paris 12e) – a innové en créant un « calendrier de Pentecôte » : chaque jour entre Pâques et la Pentecôte, ouvrez une case et appropriez-vous les dons de l’Esprit Saint.

Pendant chacune des 7 semaines du temps pascal, découvrez et approfondissez votre connaissance d’un des 7 dons. Que veut dire le don de crainte ? S’agit-il d’avoir peur de Dieu ? ? Quels sont les autres dons de l’Esprit Saint ? Quelles sont les vertus qui leur sont associées ? Quels saints ont particulièrement mis en œuvre ces dons de l’Esprit dans leur vie ?

Découvrez tout cela et plus encore dans ce superbe calendrier, dont les bénéfices leur permettront de partir cet été en pèlerinage en Terre Sainte.

- Pour commander ce calendrier il vous suffit de verso 10 euros (7 € + 3 € de frais de port) sur notre pot commun (https://www.lepotcommun.fr/pot/jc5mdemo) en donnant votre adresse postale à cette adresse mail : etudiants.jeunespros@gmail.com.
- Ou venez l’acheter directement à l’accueil de la paroisse du Saint-Esprit, au 1, rue Cannebière, 75012 Paris (horaires d’ouvertures ici).

Source

Asie #NLQ

Indonésie – Après les élections à Djakarta, un Jésuite explique l’évolution sociale et politique du pays

« En Indonésie, le moment de considérer un chrétien comme responsable politique de niveau national, à savoir Président, Vice-président ou gouverneur de Djakarta, n’est pas encore venu. Il faut avoir de la patience et contempler l’histoire ». C’est ce qu’expliqe le père Franz Magnis-Suseno, s.i, enseignant universitaire et analyste de la société et de la politique indonésiennes, en commentant la non élection du chrétien Basuki Tjahaja Purnama (dit Ahok) au poste de gouverneur de Djakarta au profit du musulman Anies Baswedan. La campagne électorale a été caractérisée par l’émergence de mouvements musulmans radicaux ayant rejeté l’éventualité de l’élection d’un gouverneur chrétien, manipulant la religion à des fins politiques.
« Les Etats-Unis ont mis 160 ans avant qu’un catholique ne puisse devenir Président – en la personne de John F. Kennedy en 1961 – et à ce moment-là, eurent lieu des réactions non positives de la part de certains partis protestants. Et nous sommes en Amérique ! Nous voulons oublier peut-être les réactions relative au premier président de couleur, B. Obama ? Ou encore les vives protestations de nombreux allemands lorsque le Président Horst Koehler, osa parler, voici dix ans en arrière, d’islam allemand ? » remarque le jésuite allemand, établi en Indonésie depuis 1961 et devenu citoyen indonésien en 1977.
Notant la déception des chrétiens de Djakarta, le religieux continue : « Pourquoi faudrait-il demander à un pays comptant 88 % de musulmans de préférer un gouverneur chrétien à Djakarta ? ».
« Il s’agit d’un facteur psychologique – affirme le Père Magnis-Suseno, responsable de l’Institut de Philosophie Driyarkara de Djakarta – qu’il n’est pas possible de demander à la population de surmonter aisément. Il serait préférable ne pas insister sur ce point, pour éviter que ne ressurgissent des conflits sectaires, sur l’onde de l’émotion religieuse. Ce dont Djakarta a besoin est d’un responsable musulman pluraliste et partisan du Pancasila, qui œuvre pour le bien de la République d’Indonésie. Un responsable chrétien pourrait devenir son assistant mais en évitant des positions de premier plan ».
Le père Magnis-Suseno admet que le gouverneur sortant, « Basuki Tjahaja Purnama, est très capable mais présente quelques faiblesses qui le rendent inadéquat à devenir un homme politique de premier rang : il ne sait pas maîtriser son langage » indique le prêtre, rappelant qu’il a utilisé des paroles dures envers ses détracteurs. En premier lieu, « Basuki Tjahaja Purnama devrait savoir qu’un chrétien chinois ne devrait pas parler du coran. S’il n’avait pas cité la sourate Al-Maidah, il est probable qu’il aurait même été réélu ».
« En outre, il s’agit d’un personnage plutôt arrogant et d’un point de vue chrétien, il s’est comporté de manière brutale envers les pauvres. La moitié de ceux qu’il a expulsés ont été purement et simplement mis à la rue sans qu’une alternative ait été trouvée. Moi-même je l’ai critiqué à deux reprises, mais pas au cours de cette dernière année, pour éviter que mes paroles ne soient instrumentalisées durant la campagne électorale. Basuki Tjahaja Purnama ne bénéficie pas du soutien de nombreux activistes sociaux » relève le Père Magnis-Suseno.
Selon le jésuite, « Basuki Tjahaja Purnama n’est pas parvenu à élargir sa base électorale. Voici un an, avant la controverse sur le blasphème, environ 75 % des citoyens le considéraient comme un bon homme politique mais moins de 50 % en ont ensuite approuvé l’action comme gouverneur et seuls 42 % ont voté pour lui au premier et au second tour des élections de Djakarta ».
En Indonésie, en cas de choix entre un candidat musulman et un candidat chrétien, conclut le Père Magnis-Suseno, « les citoyens musulmans ordinaires voteront dans tous les cas pour un musulman, à moins qu’il ne s’agisse véritablement d’un personnage imprésentable » et ce même en l’absence de pressions de la part de l’Islamic Defenders Front.

Source

Tribunes et entretiens

Economie circulaire, une possible application de Laudato si’

TVnc, partenaire du JT d’Infocatho, propose une émission sur l’économie circulaire avec Cyril Brun, rédacteur en chef d’Infocatho.
Partant du constat que les ressources en matières première de la planète sont de plus en plus surexploitées, l’économie circulaire se développe en France depuis quelques années ; elle cherche à sortir de cette société du jetable par des solutions qui visent à mieux utiliser, moins utiliser et recycler.
Economie circulaire, un thème peu connu mais d’une inspiration proche de l’encyclique Laudato si, à découvrir ici :


L’économie circulaire, les murs, les livres reçus… par Agence2Presse

En France #NLH #NLQ

« Si la France n’est pas d’abord sauvée, l’Orient ne trouvera jamais le salut ! » : le père Samer Nassif prie pour la France

Aîné d’une famille de quatre enfants, Jean Samer Nassif est né le 20 mai 1967 à Deir-el-Kamar, au Liban, dans le Chouf, lieu de rencontre entre chrétiens et druzes.
Ordonné prêtre en 1993 pour le diocèse de Saïda (le Sidon biblique), nommé curé de paroisse puis professeur de catéchèse à l’Institut St Paul de Harissa, il est ensuite envoyé par son évêque en France pour approfondir sa formation en catéchèse et en théologie. Il rejoint l’AED (Aide à l’Eglise en Détresse) en 2003 pour un service de prédications et de conférences. Il sillonne actuellement la France, multipliant conférences et homélies. Témoignage poignant difficile à transcrire, mais que nous pouvons résumer en ces quelques phrases, à travers lesquelles tout est dit :

Si la France n’est pas d’abord sauvée, l’Orient ne trouvera jamais le salut… combien avez-vous besoin de prière, ô très chère France ! Si vous êtes sauvée, combien, en même temps, des peuples seront sauvés.

France protectrice des chrétiens d’Orient : c’est Soliman le Magnifique qui le déclare à François 1er. Et c’est ce sur quoi comptent nos frères d’Orient. Alors, le père Samir Nassif nous raconte que ses grands-parents priaient quotidiennement le chapelet pour le salut de la France, que lui-même a toujours gardé cette habitude, et qu’il n’a pas manqué de la transmettre à ses neveux et nièces. Persécutés, les chrétiens d’Orient prient pour nous…

Avant de quitter une assemblée bouleversée, le père libanais béni chacun de ses auditeurs, entonne en arabe l’Ave Marie de Lourdes et conclut par ces paroles :

« Vierge Marie, bénis la France… et sauve-la »

Et le voilà parti à la rencontre d’une autre paroisse…

Brèves

Dimanche 30 avril – Ordination épiscopale de Mgr Hérouard à Lille

Dimanche 30 avril à 15h30
à la cathédrale Notre-Dame de la Treille

Mercredi 22 février, le Pape François a nommé évêque auxiliaire de l’archidiocèse de Lille Mgr Antoine HÉROUARD, jusqu’à présent recteur du séminaire français de Rome.

Il sera ordonné le dimanche 30 avril 2017 à 15h30, à la cathédrale Notre-Dame de la Treille.
Une boucle magnétique sera installée, un accueil pour les personnes en fauteuil et celles à déficience intellectuelle sera assuré, ainsi que la traduction en langue des signes et l’audiodescription.

Retransmission en direct sur RCF Nord de France

La Commission de Musique Liturgique du diocèse vous invite à rejoindre la chorale le jour-même de 11h à 12h30 à la MAL, 39 rue de la monnaie à Lille.

MESSAGE VIDEO DE MGR HEROUARD