Burkina Faso : L’Eglise forme ses fidèles à la vie politique

Pour l’année pastorale 2016-2017, la Conférence épiscopale du Burkina-Niger (CEBN) a lancé une formation politique au profit des fidèles catholiques. L’objectif ? Qu’ils puissent devenir des personnes-ressources aptes à représenter l’Église auprès des instances sociopolitique-économique et culturel de leur pays

En effet, ces dernières années, l’Église du Burkina a été plus d’une fois sollicitée lors des crises politiques au Burkina Faso, dont la plus récente a été l’insurrection populaire d’octobre 2014, afin d’établir une médiation et de conduire le peuple vers une sortie de crise sociopolitique et économique.

Depuis octobre 2016, un programme de formation a donc commencé sur des thématiques politiques au centre Lorette de Ouagadougou (…)

Pour la conférence épiscopale Burkina-Niger, qui a initié cette formation sous la présidence de l’abbé Pascal Kolesnore (enseignant de philosophie au grand séminaire de Kossoghin et à l’université saint Thomas d’Aquin), il s’agit de renforcer la capacité des laïcs ainsi que des religieux et religieuses sur le plan politique. Cela devrait permettre d’éviter que l’Église soit absente, alors qu’elle est sollicitée, lors des assises politiques. Ces participants, mieux à même de comprendre « les thématiques politiques », pourront alors devenir des personnes-ressources, souligne la conférence épiscopale. Enfin, pour accompagner ce programme pastoral de formation, il a été mis en place une structure permanente attachée à la conférence épiscopale et animée par la commission justice et paix.

Retrouvez la totalité de l’article sur urbi-orbi-africa.la-croix.com

Website:

Comments are closed.