Décès de Mgr Anthony Tu Shihua

Il était l’un des 51 – ou 55, car les estimations varient – évêques ordonnés sans mandat pontifical, en Chine, entre 1958 et 1963. Mgr Anthony Tu Shihua est décédé le 4 janvier 2017. Il avait été ordonné le 16 août 1959 par Mgr Joseph Li Daonan, évêque légitime de Puqi (province du Hubei), lui-même décédé en 1973, mais nommé par Pie XII et membre de l’épiscopat chinois réputé pour avoir de bonnes relations avec les autorités chinoises. Mgr Anthony Ti Shihua avait été évêque de Puqi, mais également évêque de Hanyang. Il existe également des incertitudes sur la date du sacre épiscopal, ainsi que sur celle du moment où l’intéressé a été respectivement évêque de Puqi, puis de Hanyang.

Né le 22 novembre 1919, Mgr Tu Shihua avait été ordonné prêtre en 1944. Il avait fait partie de ces évêques qui avaient accepté de recevoir l’épiscopat dans des conditions irrégulières, mais avec une volonté sincère de servir l’Eglise.

Tu Shihua, Anthony

Lorsque l’Eglise « officielle » sort, à son tour, des années de plomb, il devint vice-président de l’Association patriotique des catholiques pendant vingt-quatre ans, vice-président de la Conférence « officielle » des évêques chinois pendant six ans, mais aussi-  entre 1983 et 1992 – vice-président du Séminaire national. Il avait également directeur du Centre d’études théologiques de la Conférence des évêques « officiels ». Ainsi, il s’était intéressé à la publication d’un ouvrage de la part du pape émérite Benoît XVI. On peut dire qu’il a été le cadre d’une Eglise qui n’a pas complètement coupé les ponts avec Rome, au point que seule une faible partie de ses évêques n’a, actuellement, aucun statut officiel.

D’après les témoignages, Mgr Ti Sihua ne résidait plus dans le diocèse de Puqi, mais à Pékin. Il ne serait retourné dans son diocèse qu’en 2010. La seule ordination sacerdotale dans le diocèse de Puqi depuis 1923 a eu lieu en 2014, mais elle a été accomplie par l’évêque de Canton, et légitime aux yeux de Rome, Mgr Gan Junqiu.

Mgr Tu Shihua était clairement affaibli en raison de son grand âge et ne jouait plus de rôle dans l’Eglise chinoise. Récemment, il avait pourtant été approché par une délégation romaine dans le cadre des négociations entre le Saint-Siège et la République de Chine populaire. L’objet de cette discrète rencontre devait permettre au pape François de se faire un avis sur ces évêques illégitimes, mais susceptibles d’être réintégrés dans l’Eglise catholique. Comme le souligne l’agence Eglises d’Asie, le nom de Mgr Tu Shihua figurait parmi les noms des quatre évêques illégitimes que le pape François pouvait réintégrer dans l’Eglise catholique. Il est, malheureusement, décédé le 4 janvier 2017, rendant ainsi impossible cette régularisation.

Mgr Tu Shihua a été inhumé au cimetière de Babaoshan, qui accueille les tombes de personnalités importantes aux yeux du parti communiste chinois. Certains évêques chinois y sont enterrés. En effet, Mgr Michael Fu Tieshan, évêque illégitime de Pékin, avait été également inhumé dans ce cimetière en 2007. Comme Mgr Tu Shihua, Mgr Fu Tieshan n’avait jamais été réintégré.

Sources : Eglises d’Asie, www.tboyle.net et www.catholic-hierarchy.org.

 

Comments are closed.