Guinée-Conakry : documentaire sur les sœurs bénédictines de Maumont

L’Alliance intermonastères (AIM) a demandé à la documentariste Cécile Juan de réaliser un film qui puisse aider les religieux à anticiper les conflits pouvant survenir dans les communautés. Ce documentaire, Croyah, raconte la vie de religieuses installées en Guinée-Conakry.

C’est l’histoire d’une communauté de religieuses comme il en existe des dizaines d’autres. À Kindia, une ville située à trois heures de route de la capitale de Guinée Conakry, les sœurs bénédictines de Maumont ont fondé un petit monastère. Avec ses six religieuses, la communauté Sainte-Croix de Friguiagbé est installée ici depuis 1996, à l’invitation du cardinal Robert Sarah, alors archevêque de Conakry entre 1979 et 2001. Elles constituent, de fait, le premier monastère du pays.

Le film Croyah (qui signifie « le lieu de la croix », en dialecte soussou), réalisé par Cécile Juan, constitue une immersion dans la petite communauté guinéenne, sans rien éluder de ses joies ni de ses peines. En trois semaines, la documentariste a réussi à capter la vie quotidienne, entrecoupée de témoignages très personnels des religieuses (…)

Le film ne devrait pas être diffusé en salles ni à la télévision, mais sera distribué dans les monastères. « Il s’agit d’un outil de réflexion qui sera distribué en interne comme support de discussion », explique le P. Jean-Pierre Longeat, président de l’Alliance intermonastères (AIM), dont le rôle est de favoriser l’implantation monastique en pays de mission, et qui fédère 450 communautés réparties à travers le monde. C’est cette structure qui a commandé le film à la documentariste.

Retrouvez la totalité de l’article sur urbi-orbi-africa.la-croix.com

Website:

Comments are closed.