Les manifestations et actions de masse doivent céder la place au dialogue conjurent les évêques Kenyans

« Donnez une chance au dialogue » demandent les Evêques du Kenya dans le cadre d’une déclaration au lendemain de la promulgation, part du Président kenyan, Uhuru Kenyatta, de l’amendement contesté à la loi électorale. La mesure, votée le 22 décembre par le Parlement, prévoit que la Commission électorale pourra compter manuellement les bulletins de vote dans le cadre des élections générales d’août prochain en cas de pannes au système de votation électronique. Les oppositions et des secteurs de la société civile ont fortement critiqué l’adoption de la mesure en question.

« Nous désirons lancer un appel passionné à la modération afin de donner une chance au dialogue afin de parvenir à une solution consensuelle et harmonieuse qui inclut les différentes visions de tous les kenyans » affirme la déclaration de l’épiscopat.

 

Les évêques demandent à toutes les parties en cause de faire tous les efforts possibles pour faire en sorte que les élections générales de cette année soient pacifiques et crédibles.

« Nous croyons sincèrement que les manifestations et les actions de masse doivent céder la place au dialogue. Même si la Constitution garantit le droit de manifester, nous savons que, durant ces contestations de masse, des vies perdues, des personnes sont blessées et des propriétés détruites » conclut le document.

Source Agence Fides

Comments are closed.