Brèves #NLQ

Pape François : « Je ne comprends pas la politique intérieure française »

De son retour du Caire, le samedi 29 avril, le pape François s’est exprimé avec prudence sur la politique française. En effet, il avait été interrogé, dans l’avion, par plusieurs journalistes. « Je vous le dis sincèrement, je ne comprends pas la politique intérieure française », a-t-il affirmé. Le pape répondait à une question posée sur les votes dits populistes des catholiques français.

Concernant le président de la République sortant, François Hollande, le pape a déclaré : « j’ai cherché à avoir de bons rapports même avec l’ancien président Hollande. Il y a eu un conflit autrefois mais on a pu en parler ». Mais c’est à l’égard des deux « finalistes » que le pape se met en retrait, ne citant même pas leur nom respectif.

« Des deux candidats politiques, je ne connais pas l’histoire. Je sais que l’un représente la droite forte, mais l’autre, je ne sais pas d’où il vient, alors je ne peux donner d’avis ». Ce refus de se prononcer semble indiquer un position plus prudente du pape François à l’égard d’une élection.

En février 2016, le pape François avait été plus critique, en visant Donald Trump par une allusion critique au projet de construction du mur visant à séparer le Mexique des États-Unis d’Amérique. À cette occasion, le pape François avait déclaré : « une personne qui veut construire des murs et non des ponts n’est pas chrétienne ».

Source : rtbf.be.

En France #NLQ

Notre histoire avec Marie : En 1922, Pie XI proclame ND de l’Assomption patronne principale de la France

Tous les royaumes de la terre, et d’abord tous les royaumes chrétiens, qu’ils le sachent ou l’ignorent, quelles que soient les formes de leurs États, sont confiés à la garde de la Mère de Dieu, dont le Fils, Jésus-Christ, est le Roi, puisqu’il est le Roi de l’Univers. Il suffit de penser pour s’en convaincre au Mexique de Notre Dame de Guadalupe, à la Pologne de Notre Dame de Czestochowa, au Portugal de Notre Dame de Fatima. De l’Afrique à la Chine, de l’Argentine à la Russie, tous les pays, tous les continents de la terre sont l’apanage de la Reine des Cieux. « Royaume de France, Royaume de Marie » (Regnum Galliae, Regnum Mariae). En ces quelques mots, tout est dit. La France, fille aînée de l’Église, est l’un des pays, sinon le pays, privilégiés par Notre Dame. En 1922, le pape Pie XI proclame d’ailleurs Notre Dame de l’Assomption patronne principale de la France.

 

La consécration solennelle de la France à la Vierge Marie. Si parfois, à nos yeux recrus de larmes, peut paraître révolu le temps de la France, que s’éclaire et se purifie notre regard ! Qu’il voie, au-delà des apparences, que ne peut-être révolu le temps de Notre Dame, le temps de Notre Dame de France ! À travers les pires vicissitudes, ne peut être révolu l’engagement de la France envers la Mère de Dieu, aussi ancien qu’elle, car son amour pour cette Mère lui fut toujours consubstantiel, mais engagement solennellement pris « à perpétuité » le 10 février 1638 par le roi Louis XIII. Nul pays, je crois, ne fut l’objet d’une consécration à Notre Dame aussi absolue et solennelle, s’étendant à tout son avenir. Cette consécration, à la réalisation de laquelle prit grande part le successeur de Louis XIII, le Dauphin espéré, Louis-Dieudonné qui devint Louis XIV, s’étendit à la France toute entière, qui, au jour prévu pour en faire mémoire, le 15 août, solennité de l’Assomption, organisa, d’abord dans chaque église, puis dans les rues des villes et villages, la fameuse procession, dont la tradition a été si heureusement reprise à Paris par le Cardinal Lustiger et son successeur le Cardinal Vingt-Trois. 

Notre Dame de France en difficulté.
 Cette consécration pourtant ne suivit pas toujours un cours paisible. La Révolution la rejeta, installant au lieu et place de Notre-Dame, dans le chœur de la cathédrale de Paris désaffectée, une actrice affublée du titre de « Déesse Raison », qui reçut les hommages des nouveaux princes, ennemis de la « superstition ». Quand vint le Concordat, la cathédrale est rendue au culte catholique et celui-ci n’y fut plus aboli. Cependant, Napoléon, né un 15 août, s’inventa un saint patron, d’existence et de nom approximatifs, qui fut opportunément célébré ce jour-là, si bien que, sous son règne, on ne sut plus exactement si, lors de la commémoration du vœu de Louis XIII, on honorait l’Assomption de Notre Dame ou l’anniversaire et la fête de l’Empereur… Quant à la République, tant que dura le Concordat, elle célébra l’Assomption de la Vierge le 15 août, et, quand intervint la fameuse loi de 1905, d’inspiration hostile au catholicisme, mais qui, à l’instar des autres religions, le respecta, elle s’abstint de célébrer cette Solennité mais ne la remit pas en cause.


Notre Dame de France en difficulté.
 Cette consécration pourtant ne suivit pas toujours un cours paisible. La Révolution la rejeta, installant au lieu et place de Notre-Dame, dans le chœur de la cathédrale de Paris désaffectée, une actrice affublée du titre de « Déesse Raison », qui reçut les hommages des nouveaux princes, ennemis de la « superstition ». Quand vint le Concordat, la cathédrale est rendue au culte catholique et celui-ci n’y fut plus aboli. Cependant, Napoléon, né un 15 août, s’inventa un saint patron, d’existence et de nom approximatifs, qui fut opportunément célébré ce jour-là, si bien que, sous son règne, on ne sut plus exactement si, lors de la commémoration du vœu de Louis XIII, on honorait l’Assomption de Notre Dame ou l’anniversaire et la fête de l’Empereur… Quant à la République, tant que dura le Concordat, elle célébra l’Assomption de la Vierge le 15 août, et, quand intervint la fameuse loi de 1905, d’inspiration hostile au catholicisme, mais qui, à l’instar des autres religions, le respecta, elle s’abstint de célébrer cette Solennité mais ne la remit pas en cause. 


imageNotre Dame de l’Assomption, patronne principale de la France
. En 1922, première année de son pontificat, le pape Pie XI proclame Notre Dame de l’Assomption patronne principale de la France. Dans sa lettre apostolique « Galliam, Ecclesiae filiam primogenitam », il affirme : « …Nous déclarons et confirmons que la Vierge Marie Mère de Dieu, sous le titre de son Assomption dans le ciel, a été régulièrement choisie comme principale patronne de toute la France auprès de Dieu, avec tous les privilèges et les honneurs que comportent ce noble titre et cette dignité… ».
   

Notre Dame de la paix.
 Un signe éclatant de la persistance, dans l’esprit public (et, fût-ce officieusement, dans celui des Autorités de la Nation), du lien d’amour indissoluble entre la France et la Vierge Marie, fut donné à la fin août 1944, lors de la Libération, quand le Général De Gaulle signifia avec grandeur et émotion (au battement sublime du gros bourdon) que la Reine de France, de la France républicaine, demeurait Notre-Dame en sa demeure de Paris, dont le Magnificat ébranlait d’allégresse les voûtes multiséculaires. Moments inoubliables pour la France et pour Paris, que ne font nullement pâlir, mais au contraire resplendir, des actes comme le serment de Koufra, prêté en pleine guerre, le 2 mars 1941, par le général Leclerc et ses hommes, de ne pas cesser le combat avant que les couleurs de la France ne flottent de nouveau sur la flèche de la cathédrale Notre-Dame de Strasbourg. Citons aussi le choix de la cathédrale Notre-Dame de Reims par le général De Gaulle et le chancelier Adenauer pour y faire célébrer en leur présence le 8 juillet 1962, une messe solennelle de réconciliation entre l’Allemagne et la France et d’invocation à la Paix. Acte que commémorèrent en 2012, en ce même lieu, mais cette fois sans la messe, Madame Merkel et Monsieur Hollande.
 

Texte à lire en intégralité sur le site Notre histoire avec Marie

Asie

Asia Bibi : pas d’audience à la Cour suprême en juin

Le 21 avril dernier, le site de l’Observatoire de la christianophobie avait souhaité partager la nouvelle encourageante annoncée la veille, selon laquelle Saif ul-Malook, avocat d’Asia Bibi, avait déposé une requête auprès de la Cour suprême du Pakistan pour obtenir que le dossier de sa cliente soit mis à l’audience début juin prochain.

Selon un article paru le 26 avril sur le site de Hum Sub TV – diffusée sur la chaîne d’informations Capital TV de d’Islamabad –, cette requête a été rejetée a déclaré Saif ul-Malook au cours du programme One to One de cette télévision diffusé :

« Le président de la Cour suprême du Pakistan, Mian Saqib Nisar, a rejeté la requête d’une audience anticipée du dossier Asia Bibi. Saif ul-Malook a confirmé que la requête d’audience anticipée pour sa cliente avait été rejetée. Il a indiqué qu’il avait émis une demande d’audience anticipée voici deux semaines, dans laquelle était demandé que la date d’audience d’Asia soit fixée au cours de la première semaine de juin. “Aujourd’hui [26 avril], j’ai été informé que la requête avait été rejetée par le président de la Cour suprême” a déclaré Malook ».

Source : HumSub et Observatoire de la Christianophobie

Messes/Prières/Pèlerinages #NLQ

Pèlerinage des prêtres diocésains, sur les pas du bienheureux père Chevrier

Antoine Chevrier : Un prêtre saisi par Jésus-Christ et son Evangile

Ce pèlerinage invite prêtres et séminaristes à suivre les pas du bienheureux Père Antoine Chevrier pendant trois jours du dimanche 14 au 17 mai. Vous découvrirez à la fois l’enseignement du Père Chevrier, fondateur de l’Œuvre du Prado, mais aussi les lieux qu’il a fréquentés : les lieux historiques du Prado, la Basilique de Fourvière à Lyon, Saint-Fons, …

 

Programme

Dimanche 14 mai : Accueil et repas à 19h

Lundi 15 mai  :
Vidéo et conférence sur la vie et la grâce du Père Chevrier
Visite à Saint-Fons

Mardi 16 mai :
Visite auprès des manuscrits d’Antoine Chevrier et conférence sur sa spiritualité
Conférence : le ministère dans la diversité des cultures

Mercredi 17 mai :
Conférence : Antoine Chevrier, formateur et accompagnateur spirituel  ; Le Prado comme vocation
Visite à Ars

Contact et inscriptions : Maison du Prado Saint André – 2054, Chemin St André – 69760 Limonest

e-mail : standre@prado-limonest.com
tél : 04 78 35 14 30

Estimation du coût du séjour à Limonest : 150€

NLH #NLQ #Sorties/Animations

Rocamadour – Hymne Acathiste à la Mère de Dieu, spectacle méditatif

Hymne Acathiste à la Mère de Dieu

Tous les jeudis, vendredis, samedi et dimanches du mois de mai 2017, de 21h/22h à la chapelle de l’Hospitalet.

Spectacle méditatif son et lumière

Réjouis-toi, Marie : Hymne Acathiste à la Mère de Dieu

Entrée gratuite.

Source

Messes/Prières/Pèlerinages #NLQ

200ème anniversaire de l’arrivée à Avesnes/Helpe de Monique Thérèse Carlin, fondatrice de la Congrégation des sœurs de Ste Thérèse

Thérèse Monique Carlin est née en 1785 à Jeantes (02). Très jeune, Monique voit ses parents prendre des risques en cachant des prêtres dans la grange de leur ferme où ils célèbrent la messe. Durant cette période troublée, l’abbesse de l’abbaye de Montreuil y séjourne également, et la jeune Monique bénéficie de son enseignement. Plus tard elle raconte sa vocation à l’évêque de Cambrai : «  Dés l’âge le plus tendre, je sentis un vif désir de me consacrer à Dieu. En 1803, je fus demandée dans la paroisse de Moy de l’Aisne, pour y faire l’essai de ma vocation ; je m’engageai par vœux sous l’invocation de Ste Thérèse et à l’imitation de St Vincent de Paul, à être à Dieu et au service du prochain, tout le temps de ma vie. »

En 1817, appelée par le doyen d’Avesnes-sur-Helpe, Monique ouvre avec quelques compagnes une école primaire et se révèle très bonne pédagogue. Elle instruit les enfants de la ville et répond par la suite aux besoins urgents de la population. La congrégation, reconnue dès 1822, continue de vivre le charisme de sa fondatrice : en France, à Madagascar et au Burkina Fasso.

Aujourd’hui, l’institution Ste Thérèse d’Avesnes-sur-Helpe, ensemble scolaire qui regroupe école, collège et lycée, commémore cet évènement.

Le programme

Samedi 6 mai :

  • Dès 16 H 30 : exposition de photos au collège-lycée
  • A  18 H30 : spectacle théâtral à La Collégiale St Nicolas préparé par les élèves des lycées Ste Thérèse et Théophile Legrand de Louvroil

 

Dimanche 7 mai :

A 10 H 00 : Messe à la Collégiale, présidée par Mgr François Garnier, archevêque de Cambrai

Source

Messes/Prières/Pèlerinages #NLQ

Samedi 13 mai : pèlerinage de Notre-Dame des Aydes à Blois

Samedi 13 mai 2017

Rendez-vous à 14h.15 à l’église Saint-Saturnin de Blois puis procession vers Notre-Dame de la Trinité.

Cette année, le pèlerinage sera présidé par Mgr Jean-Pierre Batut, évêque de Blois

Source

En France #NLQ

Patrice Martineau en tournée pour le mois de Marie

A tous ceux qui, dans le cadre de « l’Année de Fatima » veulent continuer à « espérer contre toute espérance » (Romains 4 : 13-25), nous vous invitons à vous joindre à l’une des soirées que propose Patrice Martineau dans sa nouvelle Tournée de Printemps : « A Marie, le chant des Poètes » :

Vendredi 5 Mai – 20h – MOUGINS (06) – Eglise St Jacques – Libre participation aux frais

Samedi 6 Mai – 20h – LE CANET (06) – Eglise St Charles – Libre participation aux frais

Dimanche 7 Mai – 16h – MONACO (98) – Eglise de Fontvieille – Libre participation aux frais

Lundi 8 Mai – 20h – OLLIOULES (83) – Eglise St Laurent – Libre participation aux frais

Mardi 9 Mai – 20h30 – BRIGNOLES (83) – Eglise des Augustins – Libre participation aux frais

Mercredi 10 Mai – 20h30 – LES MAYONS (83) – Eglise – Libre participation aux frais

Jeudi 11 Mai – 20h30 – LE PRADET (83) – Eglise – Libre participation aux frais

Samedi 13 Mai – 16h – TOULON (83) – Eglise St François de Paule – Concert gratuit

Dimanche 14 Mai – 18h – BARCELONNETTE (04) – Eglise – Libre participation aux frais

Samedi 20 Mai – 14h – CEIGNAC (12) – Sanctuaire – Libre participation aux frais

Samedi 27 Mai – 20h30 – AUXERRE (89) – Cathédrale St Etienne d’Auxerre – Libre participation aux frais

Renseignements : 06 68 80 38 28 

Site : www.wix.com/amarielechantdespoetes

Messes/Prières/Pèlerinages #NLQ

Pèlerinage des pères de famille à Alençon

«  Marcher sur les pas de Louis Martin, et comme lui, confier au Seigneur notre mission de père »

Pèlerinage conduit par le Père Pierre-Antoine Bozo, vicaire général du diocèse de Séez, et animé par l’équipe du Sanctuaire d’Alençon.

Programme
Possibilité d’arriver la veille.

Samedi 24 juin
08h00 : Prière, présentation du programme, bénédiction des pèlerins
08h30 : Départ de la marche de la Maison Familiale
09h45 : Pause
10H15 : Reprise de la marche
12h00 : Messe à la butte Chaumont
12h45 : Déjeuner pique-nique
14h00 : Reprise de la marche
16h00 : Enseignement-goûter
17h00 : Reprise de la marche
18h30 : Arrivée au camping d’Ecouves
19h30 : Barbecue
21h00 : Veillée-prière sous les étoiles

Dimanche 25 juin
06h30 : Lever
07h00 : Petit-déjeuner
07h30 : Prière
07h45 : Reprise de la marche
09h30 : Arrivée à Semallé – topo rapide
09h45 : Reprise de la marche
11h00 : Messe à Alençon
12h30 : Déjeuner à la Maison Familiale
14h30 : Visite du Sanctuaire
16h00 : Envoi des pères auprès de leur famille

Prix du pèlerinage
45 euros par personne à l’ordre de la direction diocésaine des pèlerinages de Séez.

Inscriptions possibles en ligne

Conférences/Formations #NLQ

Strasbourg – Aider à sortir de la pornographie : présentation du parcours Libre pour Aimer

Conférence du Père Eric Jacquinet et du Dr Pauline de Vaux

Le jeudi 18 mai à 20h

Centre Culturel Saint-Thomas – 2 rue de la Carpe Haute – Strasbourg

La pornographie est massivement banalisée aujourd’hui. Mais elle peut devenir une véritable addiction pour certains, blessant profondément leur intériorité, polluant la relation avec leur entourage, destructrice à la longue, et d’autant plus dangereuse qu’elle paut passer inaperçue mais que le monde moderne l’encourage par de multiples tentations auxquelles il est si facile de céder.

Ces personnes sont d’autant plus en grande détresse qu’elles n’en sont souvent pas conscientes. Consulter des sites pornographiques semble anodin, insignifiant. On ne se place pas avant tout sur un plan moral (pas bien, défendu…) mais sur une entreprise de défense des personnes, surtout les plus fragiles, comme peuvent l’être des adolescents.

Comment les accompagner ?

C’est le projet de trois conférences proposées à Strasbourg dont une pour tout public (jeudi 18 mai à 20h au Centre Culturel Saint Thomas à Strasbourg) : auteurs du parcours Libre pour Aimer, Sortir de la pornographie, le Père Eric Jacquinet et le Dr. Pauline de Vaux donneront des pistes pour aider à sortir de la pornodépendance.

Source