ONU – Le nouveau Secrétaire Général catholique et favorable au genre

L’arrivée à la tête de l’ONU du nouveau secrétaire général, Antonio Guterres, portugais et de confession catholique, a été saluée comme une avancée pour les défenseurs de la vie et de la moralité traditionnelle. Mais Guterres est avant tout un socialiste – et même un socialiste de compétition, puisqu’il fut chef de l’Internationale socialiste. Depuis son entrée en fonctions il y a quelques mois, rien n’a changé, ou plutôt, si, mais pour le pire : l’ONU a augmenté la pression en faveur de la promotion des droits LGBT et qui plus est, en direction des plus jeunes.

L’ONU compte depuis peu un « Expert indépendant de la protection contre la violence et la discrimination à raison de l’orientation sexuelle et de l’identité de genre » : Vitit Muntharborn, activiste homosexualiste d’origine thaïlandaise, profite de cette place pour promouvoir une politique agressive, contraire aux droits des parents.

Mais il a insisté sur la nécessité d’agir davantage pour « changer la culture et l’éducation » parce que la population en général n’est pas sur la même longueur d’ondes que les lois. D’où son appel au gouvernement à faire « avancer des initiatives dans le cadre de l’éducation, des activités dans les écoles secondaires pour intégrer “la diversité sexuelle” à l’intérieur du système scolaire ». La vraie « diversité », qui est la différence irréductible entre l’homme et la femme, n’est pas ici abordée. Dans le langage de l’ONU, il s’agit de saluer et de promouvoir les différentes formes de comportement sexuel que naguère, on qualifiait encore de déviantes.

 

Lire l’article complet sur Reinformation TV

Comments are closed.