A la une #Afrique non francophone #NLH #NLQ

Il ne fait pas bon être chrétien au Nigeria – 12000 morts en 8 ans

Le Nigéria est un des pays les plus dangereux pour les chrétiens, avec La Corée du Nord et la Somalie. Les attaques, exactions, attentats, exécutions y sont légions. Loin des médias, loin de l’Occident, les populations locales sont oubliées de tous et pourtant…

 

« Au cours de ces trois derniers mois, dans plus de la moitié du territoire de la moitié méridionale de l’Etat de Kaduna, s’est vérifiée une intensification des attaques de la part du Fulani Herdsmen Terrorist (FHT), un groupe terroriste de bergers nomades d’ethnie Fulani » dénonce Mgr Joseph Danlami Bagobiri, évêque de Kafanchan, dans l’Etat de Kaduna, au cours d’une visite au siège italien de l’Aide à l’Eglise en Détresse (AED).

« En Occident, ce groupe est presque inconnu » souligne Mgr Bagobiri, mais il est responsable, depuis septembre de l’incendie de 53 villages, de la mort de 808 personnes, de 57 blessés et de la destruction de 1.422 maisons et 16 églises.

L’évêque rappelle que, de 2006 à 2014, plus de 12.000 chrétiens ont été tués et 2.000 églises détruites par le terrorisme au Nigeria. Le principal responsable de ces crimes est le groupe fondamentaliste islamique Boko Haram. Mgr Bagobiri remarque cependant que Boko Haram ne constitue pas le seul groupe à répandre la terreur dans le pays, soulignant le rôle des pasteurs Fulanis en la matière au cours de ces dernières années.

 

Les Fulanis constituent un groupe ethnique nomade protagoniste depuis longtemps de conflits récurrents avec les agriculteurs de la zone. Toutefois, ces derniers temps, les attaques ont été d’un type complètement différent par rapport aux anciens affrontements entre paysans et bergers en ce que ces derniers utilisent « des armes sophistiquées qui n’existaient pas auparavant, telles que des AK-47, dont l’origine est inconnue » souligne Mgr Bagobiri.

Source Agence fides

Agenda / Annonce

Sélestat – Messe et chapelet pour l’Eglise en détresse

Messe et chapelet pour l’Eglise en détresse à Sélestat
Samedi 21 janvier 2017 à 8h30

 

Tous les 3ème samedis du mois, les membres de la Famille Missionnaire Notre-Dame proposent une  messe et chapelet médité, pour être informé de la situation de nos frères chrétiens en détresse et les soutenir de notre prière.

Source

Agenda / Annonce

Adoration pour les chrétiens persécutés à Bergerac

Adoration pour les Chrétiens persécutés à Bergerac
Vendredi 6 janvier 2017

Avec la Famille Missionnaire de Notre-Dame et l’AED

Les 1ers vendredis du mois, de 9 h à 9 h 30 environ, après la messe de 8 h 30 : adoration animée, à l’intention des chrétiens persécutés dans le monde.

Informations complémentaires

Messe à 8h 30 suivie de l’adoration toute la journée.
18h : chapelet, vêpres et bénédiction du Saint-Sacrement.

Source

Agenda / Annonce

Groupes de prières de l’AED à Lyon, Chambéry et Grenoble

Groupes de prière AED

Lyon 6ème, chez les Sœurs Missionnaires de Notre Dame, 147 rue de Créqui
Chaque 2ème samedi du mois, après la messe de 8h30 dans la chapelle, est organisé un chapelet médité avec les intentions de l’AED. Pour plus de renseignements :
Tél. : 04 78 24 30 82.

Chambéry (73) : Sanctuaire ND de Myans, chaque 4ème jeudi du mois,
messe à 20h, suivie de l’adoration à 20h30 aux intentions de l’AED.

Grenoble (38) : Cathédrale
Chaque 4ème mercredi du mois, Messe à 18h30 à l’intention de l’Eglise en détresse.

Agenda / Annonce

Metz – Prière en union avec les chrétiens persécutés

Chaque 3e mercredi du mois, à 17h00 à la chapelle des Soeurs de Sainte-Chrétienne à  METZ (entrée rue Saint-Bernard), prière en union avec les chrétiens persécutés, suivie de la messe à 17h30.

Source : site de l’AED

Brèves #NLH

Irak : profanation de la tombe d’un prêtre catholique chaldéen

« La tombe de l’un de nos prêtres a été déterrée, la dépouille a été retirée. Nous avons trouvé ses vêtements et le couvercle de son cercueil, mais aucune trace du cadavre » rapporte à l’AED, le 16 novembre 2016, Stephen Rasche, avocat de l’archidiocèse catholique chaldéen d’Erbil. Il s’agirait du Père Salem Ganni, décédé en 2009. Il était un parent du Père Ragheed Ganni, 34 ans, abattu en 2007 à Mossoul. Cette profanation fait suite à la destruction d’églises, ainsi qu’au saccage de statues de saints brisées et décapitées.

Asie

Corée du Nord : un rapport dénonce les abominations commises contre les chrétiens

L’ONG britannique de lutte contre la persécution des chrétiens, Christian Solidarity Worldwide (CSW), vient de publier un rapport accablant et effrayant sur le sort des chrétiens en Corée du Nord. En voici un extrait :

« Les chrétiens ne pratiquent généralement leur religion qu’en secret. S’ils sont surpris à la pratiquer, ils sont arrêtés puis, la plupart du temps, envoyés dans des camps de prisonniers (kwanliso). Parmi les crimes qui sont commis dans ces camps [ou ailleurs] à leur encontre, on peut signaler : assassinat extrajudiciaire, extermination, réduction à l’esclavage/travaux forcés, transfert de force de population, détention arbitraire, torture, persécution, disparition, viol, violence sexuelle, et autres actes inhumains. Des faits documentés ont signalé des cas de chrétiens liés sur des croix fichées sur des bûchers auxquels le feu est mis, des chrétiens écrasés sous des rouleaux compresseurs, des chrétiens jetés depuis des ponts puis piétinés »

Source : CSW, 23 septembre et Observatoire de la christianophobie