Brèves

Le Vatican cautionnerait-il le trafic d’organes en Chine ?

Alors que le pape multiplie les appels contre le trafic d’êtres humains, que les évêques de Colombie mettent en garde contre un possible trafic d’organes dans leur pays, l’Académie Pontificale des Sciences cautionnerait-elle la pratique peu catholique de la Chine en la matière ?

C’est en tout cas ce que reprochent certains experts éthiques au colloque organisé sur le thème le 7 février dernier à l’invitation de la prestigieuse académie.

Des experts en éthique, rapporte ReinformationTV, et des avocats des droits de l’homme ont vivement critiqué le Vatican, mardi, pour avoir invité un haut responsable de la santé en Chine à une conférence qui se penche depuis hier sur le trafic d’organes. La question du prélèvement d’organes sur des condamnés à mort en Chine est au centre de cette contestation car, quoi qu’en dise la Chine, il n’y a pas selon ces experts suffisamment d’assurance à ce sujet.

 

C’est l’Académie pontificale des sciences qui a invité Huang Jiefu, chargé précisément de la supervision et de la révision de l’activité de transplantation d’organes en Chine, au risque d’apparaître comme donnant sa caution à des pratiques dénoncées dans le monde entier, et qui ne semblent pas avoir pris fin.

En savoir plus

 

Rome

Un congrès contre le trafic d’organes organisé au Vatican en février 2017

Un congrès consacré au trafic d’organes et au « tourisme des greffes » est organisé par l’Académie pontificale des sciences à son siège au Vatican, la « Casina Pio IV », du 7 au 8 février 2017, indique un communiqué, en anglais de l’Académie. Il est aussi signalé en italien par la plate-forme d’information IlSismografo (Francesco Gagliano).

Le trafic d’organes et la traite de personnes en vue de greffes font partie des thèmes souvent évoqués par le pape François qui dénonce ces « nouvelles formes d’esclavage du XXIème siècle ». C’est pourquoi le pape a été invité à participer à ce congrès : les organisateurs espèrent tout au moins un message.

 

 En savoir plus

Brèves #NLH

La fin programmée des subventions au planning familial

Les vivres vont être coupées pour le planning familial. Ce n’est pas en France mais aux Etats-Unis, ce qui représente un coup dur pour l’ONG qui vivait à 43 % de fonds publics.

L’administration Trump et les Républicains du Congrès ont l’intention en effet de couper les crédits à cette organisation qui promeut et organise l’avortement à grande échelle et qui vient d’être impliquée dans une affaire sordide de trafic d’organes.