UE – Présidence Maltaise – Dialogue avec les Eglises

Lu sur Cathobel

Le 6 janvier, une délégation conjointe de la Conférence des Eglises européennes (CEC) et de la Commission des Conférences épiscopales de l’Union européenne (COMECE) a été reçue par le Premier ministre de Malte, dont le pays assure, depuis le 1er janvier et pour six mois, la présidence tournante du Conseil de l’Union européenne.

La réunion, qui s’est tenue en présence du Premier ministre maltais Joseph Muscat et de plusieurs membres de son gouvernement avait pour objectif d’échanger sur des sujets de préoccupation commune, en particulier les priorités de la présidence maltaise, notamment la migration, la politique de voisinage et l’inclusion sociale.

« La présidence maltaise du Conseil de l’Union européenne offre à notre pays l’occasion de donner une impulsion forte visant à revivifier la foi dans le projet européen », a déclaré l’archevêque de Malte, Mgr Charles J. Scicluna (2e à partir de la gauche sur la photo).

Les questions relatives à la migration et à l’accueil des réfugiés en Europe ont dominé les discussions. Les représentants du gouvernement et des Eglises ont souligné la nécessité de recadrer le débat public, en parlant notamment des avantages de la migration pour les sociétés européennes et en soulignant les opportunités d’accueillir en Europe ceux qui ont besoin de sécurité. Les Eglises ont également réitéré leur appel à l’amélioration des voies sûres et légales vers l’Europe, l’importance centrale de l’unité et de la réunification familiales, et le travail fourni par les Eglises dans les contextes locaux qui favorisent des rencontres enrichissantes avec les réfugiés.

La délégation de la CEC-COMECE a également encouragé le gouvernement maltais à adopter une approche holistique et globale lors de la mise en œuvre de ses priorités. Les réponses apportées aux problèmes de migration et à l’accueil des réfugiés devraient prendre en compte les causes profondes à l’origine du déplacement des populations, y compris les crises écologiques. Mettre en cohérence des politiques de l’Union européenne avec les objectifs de développement durable des Nations Unies constituerait une piste pour l’élaboration d’une approche plus solide et équilibrée en la matière.

La rencontre de la CEC et de la COMECE avec la présidence maltaise du Conseil de l’Union européenne s’est tenue sous l’égide de l’article 17 du traité sur le fonctionnement de l’Union européenne. Celui-ci engage l’UE à un dialogue ouvert, transparent et régulier avec les Eglises et les communautés religieuses.

© Photos : COMECE

 

Comments are closed.