Ukraine – Une commission œcuménique pour guérir les blessures du passé

Le cardinal Kurt Koch, a proposé la création d’une Commission dédiée aux relations entre l’Église gréco-catholique et l’Eglise orthodoxe russe. Le président du Conseil pontifical pour l’unité des chrétiens a fait cette proposition devant le métropolite Hilarion du patriarcat russe, lors d’une conférence organisée le 12 février 2017 à Fribourg (Suisse), un an jour pour jour après la rencontre historique entre le pape François et le patriarche Cyrille de Moscou à Cuba.

Cette commission, a-t-il expliqué dans une note rapportée par l’agence catholique italienne SIR, aura pour objectif de guérir les blessures du passé, de permettre la purification de la mémoire et d’imaginer un avenir commun.

Le cardinal Koch estime « que l’un des fruits de la rencontre à La Havane pourrait et devrait être la reprise du dialogue, un dialogue à plusieurs niveaux » entre l’Église orthodoxe russe et l’Église gréco-catholique ukrainienne.

La Commission ad hoc mènerait donc « un travail commun qui sera sans doute ardu et long, sur les blessures subies dans le passé par les uns et par les autres, pour permettre ‘une purification de la mémoire’  ». Car « sans la guérison de la mémoire, il est difficile d’imaginer un avenir commun ».

Le cardinal précise aussi que ce travail demande de « regarder l’avenir » et d’établir « un dialogue sur les difficultés actuelles » qui sont plus « d’ordre national et politique » que de nature théologique. Il s’agit de « trouver des formes mutuellement acceptables de coexistence ».

 

 Source

Comments are closed.