À l’abbaye Notre-Dame de l’Annonciation les soeurs et les cigales chantent en coeur (Divine Box)

À l’abbaye Notre-Dame de l’Annonciation les soeurs et les cigales chantent en coeur (Divine Box)

C’est en 1979 que tout commence pour la jeune abbaye de Notre-Dame de l’Annonciation du Barroux. Située au cœur du Vaucluse, non loin de l’abbaye Sainte-Madeleine sa grande sœur, son environnement est typiquement provençal : champ d’oliviers, de vignes et de lavande ! Les 30 moniales bénédictines qui y résident aujourd’hui suivent la règle de saint Benoît “Ora et Labora”. Allez, c’est parti, Divine Box vous propose de partir découvrir l’abbaye des bénédictines du Barroux !

Voici la belle abbatiale, toute belle toute neuve, de l’abbaye Notre-Dame de l’Annonciation du Barroux, achevée en 2005 – Divine Box

Des jeunes filles pleines de détermination !

Dans les années qui précèdent la création de l’abbaye Sainte-Madeleine du Barroux (1970) les vocations ne cessent de croître. Dans la même impulsion, de nombreuses jeunes filles se sentent appelées ce beau projet de vie monastique traditionnelle. C’est ainsi qu’en 1979, un petit groupe de quatre jeunes femmes s’est formé autour de Mère Élisabeth, déjà bénédictine. Elles souhaitent ainsi suivre les pas de Dom Gérard, fondateur de l’abbaye Sainte-Madeleine du Barroux, en faisant  “l‘expérience de la tradition”.

On peut apercevoir la magnifique vue qu’offre le site de l’abbaye © Divine Box

Un projet qui roule, dès le départ !

Au début, leurs logements ne sont que provisoires… Les soeurs dorment en effet dans des mas (fermes traditionnelles de Provence) ou alors même dans des caravanes ! Mais très vite leur nombre grossit à vue d’œil, et après quatre ans, il est donc question de construire un vrai monastère bien à elles ! La communauté achète donc un terrain en 1983, duquel on peut même apercevoir leurs confrères de l’abbaye Sainte-MJadeleine du Barroux. Pour être précis, leur domaine se situe sur la petite ville du Barroux, au pied du Mont Ventoux. Alors ni une ni deux, leurs projets se concrétisent par la bénédiction de la première pierre de leur future abbaye en 1986. C’est ainsi que prend donc naissance l’abbaye Notre-Dame de l’Annonciation du Barroux !

 

Elles sont bientôt reconnues canoniquement, c’est-à-dire par le pape ! Tout ça se passe en 1989, juste après le Motu proprio “Ecclesia Dei” (pour faire simple elles sont rattachées à Rome et gardent la messe en forme extraordinaire). Suite à cela, les travaux vont assez vite, car dès 1992 leur bel édifice prend officiellement le nom d’abbaye ! En revanche, il faut attendre 13 ans, en 2005, pour que l’église abbatiale de Notre-Dame de l’Annonciation soit achevée. La même année, l’église est consacrée par le cardinal Medina Estévez, envoyé spécial de Benoît XVI. Que du beau monde !

L’abbaye Notre-Dame de l’Annonciation du Barroux, sous le soleil provençal ! – Divine Box

Et aujourd’hui ?

Depuis leurs débuts, les moniales du Barroux suivent donc la règle de saint Benoît. C’est pour cette raison qu’elles vivent cloîtrées, retirées du monde, et que leurs journées se divisent en “Ora”, la prière, et en “Labora”, le travail :

  • elles assistent donc à sept offices quotidiens, le premier étant à 5h… Matinales ces moniales !
  • le reste de leur temps, elles le consacrent à divers travaux, aussi bien pour la vie quotidienne du monastère (infirmerie, cuisine, sacristie, etc.) que pour les différents ateliers et leur vaste domaine. En fait, elles ont même un nombre impressionnant d’ateliers : celui des confitures, du nougat, des éditions, de reliure, de cordonnerie, de menuiserie, de confection de vêtements d’enfants, de tissage d’ornements liturgiques en soie : tout y est ! Côté champs, elles cultivent aussi des vignes (qui participent aux vins de l’abbaye du Barroux), du lavandin, des figues, des olives, des amandes, des abricots, et d’autres encore. En somme, on sent la Provence à plein nez !

Les bénédictines de Notre-Dame de l’Annonciation travaillent dans les vignes entre deux offices © Abbaye Notre-Dame de l’Annonciation du Barroux

Des pro de grégorien

Tiens, et parlons un peu liturgie. Dans la forme extraordinaire, le grégorien a une belle place ! Les 30 bénédictines de Notre-Dame de l’Annonciation ont donc, comme vous le devinez, une maîtrise exceptionnelle du chant grégorien. Pour la petite histoire, ça leur a ​même​ valu de remporter en juillet 2010 un concours de chant grégorien entre plus de 70 monastères, organisé par Decca Records, un label de Universal Music ! Bien sûr, pour les sœurs, c’était une prière avant d’être une compétition… En revanche, grâce à la victoire elles ont gagné un contrat d’enregistrement pour leur album “In Paradisum”, qui est sorti le 8 novembre 2010. Il faut aussi préciser que tous les produits de la vente de l’album sont depuis reversés à des œuvres caritatives. Dingue, non ?

Le soleil éclaire d’une douce lumière l’intérieur de l’abbatiale, là où les soeurs célèbrent leurs offices et chantent de tout leur coeur le chant grégorien – Divine Box

Et pour goûter les bons produits des bénédictines du Barroux ?

Bien entendu, si vous souhaitez découvrir les merveilleux produits de Notre-Dame de l’Annonciation (notamment leurs confitures !), vous pouvez vous rendre sur place. Elles se feront une joie de vous recevoir, que ce soit pour un temps de repos dans leur hôtellerie, ou pour flâner à travers les champs d’oliviers ou profiter du soleil de Provence ! Voici leur adresse : Abbaye Notre-Dame de l’Annonciation, La Font de Pertus, 84330, Le Barroux.

En revanche, vous pouvez aussi acheter en ligne les produits de l’abbaye Notre-Dame de l’Annonciation du Barroux  !

Ce sont dans ces grosses marmites que les moniales du Barroux concoctent leurs délicieuses confitures à la main !  © Abbaye Notre-Dame de l’Annonciation du Barroux

 

 

Articles liés

Partages