Abus sexuels sur les mineurs : les évêques reconnaissent « la responsabilité institutionnelle de l’Église »

Abus sexuels sur les mineurs : les évêques reconnaissent « la responsabilité institutionnelle de l’Église »

La réaction n’était pas seulement attendue : elle était souhaitée en raison de l’onde de choc du Rapport Sauvé et de communications quelquefois maladroites. Ce vendredi 5 novembre 2021, réunis à Lourdes, les évêques de France se sont accordés  pour « reconnaître la responsabilité institutionnelle de l’Eglise » dans les abus sexuels subis par les mineurs. Ils ont ainsi admis la « dimension systémique » de ces actes. C’est en effet ce qu’a annoncé, Mgr Eric de Moulins-Beaufort, l’archevêque de Reims et président de la Conférence des évêques de France. Ces actes « ont été rendus possible par un contexte général, des fonctionnements, des mentalités, des pratiques au sein de l’Église », a ainsi affirmé Mgr de Moulins-Beaufort qui semble assez vraisemblablement ouvrir la voie à une indemnisation des victimes : « cette responsabilité entraîne un devoir de justice et de réparation ».

Articles liés

Partages