Accusé dans un procès le cardinal Becciu met en cause un « massacre médiatique »

Accusé dans un procès le cardinal Becciu met en cause un « massacre médiatique »

Accusé de fraude et impliqué dans un procès qui se tient au Vatican, le cardinal Angelo Becciu dénonce un « massacre médiatique ». En effet, le prévenu affirme son innocence dans le cadre de ce procès pour fraude financière. Le cardinal, ancien proche du Pape François, qui avait été démis de ses fonctions par ce dernier, affirme : « Je n’ai jamais voulu qu’un euro, ni même un centime dont j’avais la gestion ou même la connaissance soit détourné, mal utilisé ou utilisé à des fins non exclusivement institutionnelles ». Il rejette donc des « accusations absurdes, incroyables, monstrueuses » qui l’ont décrit comme un « homme corrompu, avide d’argent et déloyal au pape ». « J’ai toujours agi pour le bien du Siège apostolique et de toute l’Église », affirme ainsi le prélat.

Le cardinal Becciu s’exprime pour la première fois sur le litige qui est l’objet d’un procès ouvert depuis juillet 2021. Dix personnes comparaissent pour fraude, détournement de fonds, abus de pouvoir, blanchiment, corruption et extorsion. On notera que dans ce procès est notamment en cause l’achat d’un prestigieux immeuble à Londres, situé au 60, Sloane Square, situé à Chelsea (borough de Kensignton et Chelsea, situé dans le Grand Londres). En outre, le procès connaît quelques problèmes de procédures qui ralentissent le traitement de l’affaire quant au fond. Ce qui tend à démontrer une justice – non canonique -, mais encore balbutiante, peut-être faute d’expérience contentieuse.

Créé cardinal en 2018, le cardinal Angelo Becciu a été préfet de la Congrégation pour la Cause des Saints du de sa fonction et de « tous les droits liés au cardinalat » le .

Source : Le Figaro

Articles liés

Partages