Acolytat et lectorat : un bref rappel de ces ministères

Acolytat et lectorat : un bref rappel de ces ministères

À l’occasion de l’institution d’un futur prêtre comme lecteur et acolyte dans le diocèse de Nanterre par Mgr Matthieu Rougé le samedi 17 avril dernier, le site internet de la paroisse de Gennevilliers rappelle brièvement la nature de l’acolytat et du lectorat, ces ministères institués en vue du diaconat, puis du sacerdoce. Depuis la suppression des ordres mineurs en 1972, le lectorat et l’acolytat sont considérés comme des ministères. Comme le rappelle le Motu proprio Ministeria Quaedam du 15 août 1972, les ministères de l’acolytat et du lectorat sont destinés à l’exercice des “fonctions qui étaient jusqu’à présent attribuées au sous-diacre”.

Le Lecteur est institué pour la lecture de la Parole de Dieu dans les assemblées liturgiques. Le futur Diacre doit tendre de toutes ses forces à acquérir davantage chaque jour l’amour profond et la connaissance de la Sainte Écriture.

L‘Acolyte est institué pour s’occuper du service de l’autel, principalement dans la célébration de la messe. Le futur Diacre doit s’initier à tout ce qui se rapporte au culte et porter un amour sincère au peuple de Dieu, particulièrement aux faibles et aux malades.

Articles liés

Partages