Algérie : fermeture de Caritas Algérie à la demande des autorités du pays

Algérie : fermeture de Caritas Algérie à la demande des autorités du pays

Mauvaise nouvelle pour l’Eglise et les chrétiens d’Algérie : Caritas Algérie cessera ses activités à partir du 1er octobre 2022. Cette décision a été prise à la demande des autorités algériennes qui manifestent une vive méfiance à l’égard des associations supposées sous influence étrangère. C’est l’archevêque d’Alger, Mgr Jean-Luc Vesco, et son prédécesseur, Mgr Paul Desfarges, qui ont communiqué cette mauvaise nouvelle le 25 septembre dernier. Comme l’indiquent les deux prélats, la mesure radicale a été prise « conformément à la demande des pouvoirs publics ». Les évêque estiment que l’Église manifeste « de manière claire » aux autorités algériennes sa compréhension de cette demande de cessation des activités. Pourtant, Caritas Algérie est bien une association de droit algérien, donc soumise à la loi du pays et nullement « dirigée » de l’étranger. Mais la raison serait le nom de Caritas Algérie, qui lierait cette association à Caritas Internationalis, d’où une confusion commise par les autorités du pays. Cette décision intervient dans un contexte de défiance du pouvoir algérien à l’égard des cultes chrétiens, mais aussi des influences étrangères.

Articles liés

Partages