Allemagne – Quand les pasteurs s’égarent, les fidèles s’égaillent

Le saint Curé d’Ars disait « Laissez une paroisse vingt ans sans prêtre : on y adorera les bêtes. ». Il rappelait aussi (en des termes similaires) qu’une paroisse avec un prêtre médiocre donnait des paroissiens mauvais. Une paroisse avec un prêtre bon donnait des paroissiens médiocres et une paroisse avec de saints prêtres avait de bons paroissiens.

N’est-ce pas ce qui arrive avec l’Allemagne, depuis si longtemps traversée par des courants modernistes ? Depuis de nombreuses décennies, l’Eglise d’Allemagne prend des initiatives avec la foi et les mœurs. Les courants les plus progressistes viennent du Rhin pour se jeter dans le Tibre, pour reprendre l’étonnante analyse d’un ouvrage (à se procurer ici), sur les dessous du Concile Vatican II, heureusement déjoués par l’Esprit Saint.

Barbara Hendricks, ministre allemande socialiste de l’environnement et Valérie Vauzanges, enseignante française, se sont « mariées » à Clèves le 30 octobre.

Barbara Hendricks est membre du Comité central des catholiques allemands (ZdK), la structure officielle qui représente les laïcs auprès de la hiérarchie catholique.

 

Comments are closed.