Aller en mission n’est pas faire du tourisme – N’ayez pas peur des persécutions – Pape François

Lors de la traditionnelle prière de l’Angélus, devant quelques milliers de fidèles rassemblés Place Saint-Pierre malgré la chaleur accablante, le Pape est revenu sur l’Évangile du jour, tiré du 10e chapitre de saint Matthieu, dans lequel le Christ prévient ses disciples des persécutions qu’ils rencontreront, tout en les appelant à ne pas avoir peur.

Le pape a donc mis en évidence l’actualité de ces paroles de Jésus.

« Aller en mission n’est pas faire du tourisme, et Jésus prévient les siens : “Vous trouverez des persécutions” ».

Le Pape François s’est appuyé sur l’Évangile du jour et sur la réalité historique du christianisme pour rappeler que « l’envoi en mission de la part de Jésus ne garantit pas aux disciples le succès, ni ne les met à l’abri des échecs et des souffrances. » Suivre le Christ, c’est en effet vivre la même expérience que Jésus, qui « a été persécuté par les hommes, a connu le rejet, l’abandon et la mort sur la croix ».

Et pourtant, Dieu « n’abandonne pas ses enfants à l’heure de la tempête ». Il rassure ses disciples en leur disant « N’ayez pas peur ». Cet appel s’adresse aujourd’hui à ceux qui vivent des persécutions très concrètes, immédiates, mais aussi à ceux qui vivent dans des contextes apparemment tranquilles mais marqués par l’indifférence. « Dieu nous envoie comme des sentinelles au milieu de gens qui ne veulent pas être réveillés de leur torpeur mondaine, qui ignorent les paroles de Vérité de l’Évangile, en se construisant leurs propres vérités éphémères », a expliqué le Pape.

Face aux attaques, mais aussi, parfois, face à ceux qui nous ignorent ou qui nous sourient de façon hypocrite, il faut garder son ancrage en Jésus. « Il ne nous laisse pas seuls parce que nous sommes précieux pour lui », il nous accompagne toujours, a répété le Pape, rappelant que ce qui compte aux yeux de Dieu, ce ne sont pas nos réussites, mais notre fidélité.

Reprenant la parole après la prière de l’Angélus, le Pape a exprimé sa « proximité pour la population du village chinois de Xinmo », dévasté samedi par un glissement de terrain. Se recueillant en silence, le Pape a assuré de sa prière pour les défunt, les blessés, et ceux qui ont perdu leur maison. Il a demandé à Dieu de réconforter les familles et de soutenir les secouristes.

Le Souverain pontife a aussi évoqué la béatification ce dimanche à Vilnius, en Lituanie, de l’évêque Teofilius Matulionis, « tué en haine de la foi » en 1962, au temps du communisme soviétique, alors qu’il avait près de 90 ans. « Rendons grâce à Dieu pour le témoignage de ce fervent défenseur de la foi et de la dignité de l’homme » a déclaré le Pape, qui a demandé à la foule rassemblée Place Saint-Pierre de l’applaudir, lui et le peuple lituanien.

Enfin le Pape a salué les pèlerins présents à Rome, notamment un groupe de fidèles de l’Église gréco-catholique ukrainienne, venus d’Ukraine et de Biélorussie pour le 150e anniversaire de la canonisation de saint Josaphat. Le Pape a dit s’unir spirituellement à la Divine Liturgie célébrée ce dimanche à la basilique Saint-Pierre, avec l’archevêque majeur et les évêques de cette Église, « invoquant du Seigneur pour chacun le courage du témoignage chrétien et le don de la paix pour la bien-aimée terre ukrainienne ».

Enfin, parmi les groupes présents, le Pape notamment salué les pèlerins venus de Montpellier et de Corse.

 

Source Radio Vatican

Comments are closed.