Amoris laetitia – Le pape aurait-il eu des doutes sur l’orthodoxie du texte ?

Décidément ce texte n’en finit pas de faire couler de l’encre et courir des bruits. Comment Amoris laetitia a-t-il été conçu ? Le pape a-t-il après publication exprimé des doutes ? La cardinal Schönborn est-il intervenu pour rassurer le saint-Père, comme il le dit ? Le refus du pape François de répondre aux Dubia des cardinaux s’explique-t-il par ses propres doutes ?

Autant de questions que soulève cet article de Phil Lawler, repris et commenté ici.

Extrait par Jeanne Smits 

Selon Austen Ivereigh, un inconditionnel du pape François, celui-ci aurait demandé à Schönborn si celui-ci jugeait l’exhortation post-synodale Amoris laetitia « orthodoxe ». Comme si le pape lui-même avait des doutes, à la manière des « Dubia » des quatre cardinaux Brandmüller, Burke, Caffarra et feu Joachim Meisner… Mais le pape, à la différence de Schönborn, n’a jamais répondu à leurs questions.

Selon Austen Ivereigh, c’est donc Christoph Schönborn lui-même qui a révélé son échange avec le Saint-Père :

« Schönborn a révéle que lorsqu’il a rencontré le pape peu après la présentation d’Amoris, François l’a remercié, et lui a demandé si le document était orthodoxe.

« « J’ai dit : ‘Saint-Père, il est pleinement orthodoxe’, » voilà les propos que Schönborn nous a affirmé avoir tenus en répondant au pape, ajoutant que quelques jours plus tard, il avait reçu une petit mot de François disant simplement : « Merci pour ces paroles. Elles m’ont réconforté ».

Comments are closed.