Angela Merkel reçoit le Prix Nobel « catholique »

Le 12 mai dernier, la chancellière allemande, Angela Merkel a reçu à Assise la lampe de Saint François, distinction peu connue du grand public, assimilée à un « Nobel » catholique.

Fille d’un pasteur protestant, la chancelière allemande a été distinguée  » pour son travail de réconciliation favorisant la coexistence pacifique entre les peuples « , ont indiqué les moines franciscains d’Assise qui lui ont remis le prix. Dans son discours, Angela Merkel a pour sa part rappelé que « l’intégration européenne est un projet de paix sans pareil » qui implique l’acceptation de la diversité et le respect. « La paix est fragile, nous devons donc éviter les conflits et toujours nous engager », a-t-elle déclaré. Concernant la politique italienne, la chancelière a évoqué le défi migratoire : « si nous voulons créer la paix, nous ne devons pas penser seulement à notre bien-être. Nous avons le devoir de nous occuper, avec nos voisins, de trouver une solution ». Précédemment, Angela Merkel avait notamment déclaré que les Européens doivent avoir  » le courage d’être chrétiens, de retourner à l’église, de se replonger dans la Bible. »

Juan Manuel Santos, président colombien prix Nobel de la paix en 2016, a également assisté à la cérémonie, lui qui a reçu la lampe de saint François en 2016, et avait déclaré à l’occasion vouloir « demander à saint François qu’il continue à nous inspirer afin que cette paix que nous avoir signée puisse se réaliser dans chaque ville, chaque pays, chaque village, chaque famille colombienne « . Rappelons que le gouvernement colombien et les FARC ont signé en novembre 2016 un accord pour mettre fin à plus d’un demi-siècle de conflit armé.

Pour mémoire, la lampe de saint François est « un don qui, nous l’espérons, nourrit l’esprit programmatique des gouvernants en le tournant toujours plus vers la recherche du bien commun, du développement et des rapports entre les peuples sur la base de principes tels que le soin de la maison commune, le partage et l’intégration« , a indiqué le père Mauro Gambetti, gardien du Sacré Couvent d’Assise, lors d’une conférence de presse auprès de l’Association de la presse étrangère à Rome.

Jean Paul II, mère Teresa de Calcutta, Yasser Arafat, Mikhaïl Gorbatchev, Ingrid Betancourt, Benoît XVI, Shimon Peres, Mahmoud Abbas, et le pape François font partie des personnalités ayant reçu cette distinction.

 

Source Cathobel

Comments are closed.