Après la Coupe du monde, les sacrilèges ?

Après la Coupe du monde, les sacrilèges ?

C’était la joie et la bonne humeur, dit-on. La Coupe du monde a été fêtée dans une certaine allégresse. Mais quand on voit certains détournements, on peut se demander si ce n’est pas du sacrilège, comme on a pu le constater dans une station du métro parisien. En voulant rendre hommage à Didier Deschamps, on détourne le nom de la Sainte Vierge. On se doute que ceux qui l’ont fait en sont rarement conscients. Mais faut-il être muets et passifs ? Bref, un appel à une meilleure éducation religieuse : on peut quand même éviter l’humour sur le nom de Dieu ou sur celui de ses saints. Une victoire n’excuse pas tout.

Articles liés

Partages