Asia Bibi craint pour la sécurité de ses filles

Acquittée le 31 octobre dernier par la Cour Suprême pakistanaise, Asia Bibi est toujours en lieu tenu secret, séparée de sa famille. Ses deux filles reçoivent régulièrement des menaces, comme le rapporte l’Aide à l’Église en Détresse.

« Nous avons peur. Ces derniers jours ont a tiré sur le portail de la maison où nous nous trouvons. Nous recevons constamment des menaces et plus d’une fois j’ai été suivi », témoigne Joseph Nadeem, le responsable de la Fondation Renaissance Education qui prend soin de la famille d’Asia Bibi au Pakistan depuis la condamnation de cette dernière en 2010.

La menace des islamistes

Aujourd’hui Joseph Nadeem et sa famille vivent avec Esha et Eisham, les filles d’Asia Bibi. « À peine Asia a-t-elle été acquittée, nous avons dû fuir », explique-t-il. « Elle et son mari se trouvent dans un lieu sûr protégé par le gouvernement, mais nous ne pouvons pas être avec eux », précise-t-il à l’association Aide à l’Église en Détresse (AED). Depuis le 31 octobre, date de l’acquittement d’Asia Bibi, ils ont changé quatre fois d’habitation. « Les islamistes nous poursuivent, et à chaque fois que nous nous rendons compte que nous sommes en danger, nous nous échappons immédiatement. Nous ne pouvons même pas sortir acheter à manger. Je sors seulement de nuit et le visage couvert », confie le tuteur de la famille d’Asia Bibi.

Asia Bibi est au courant de cette situation dangereuse pour ses proches : « Je l’ai rencontrée dès sa libération, et chaque jour nous parlons avec elle par téléphone. Elle est très inquiète pour ses filles », poursuit Joseph Nadeem.

L’espoir d’un Noël à Rome 

Même si le calvaire de la pakistanaise et de sa famille ne semble pas encore terminé, Asia Bibi garde une foi et une force remarquables : « C’est une femme incroyable ! », fait remarquer Joseph Nadeem. « Elle a conservé une foi inébranlable et une confiance infinie dans le Seigneur. Ça peut sembler étrange, mais c’est elle qui nous soutient dans ces moments difficiles. Elle nous invite à ne pas se décourager ». 

« Nous tous, y compris Asia, nous sommes reconnaissants envers ceux qui élèvent leur voix pour dénoncer notre situation », déclare par ailleurs M. Nadeem. Il espère « pouvoir quitter bientôt le Pakistan pour vivre dans un lieu sûr » avec tous ses proches. « Et nous espérons que nos deux familles puissent passer ce Noël à Rome, avec vous », conclut-il dans son témoignage à la branche italienne de l’AED.

Rome, où Asia Bibi est évoquée aujourd’hui puisqu’un congrès organisé par l’Alliance Catholique s’y tient sur le thème : « Asia Bibi, plus jamais ! Le Pakistan, la loi sur le blasphème et la liberté religieuse ». À l’heure actuelle, 400 personnes sont emprisonnées à cause de cette loi sur le blasphème.

Source : Vatican News

Cher lecteur
Infocatho est dans une situation économique préoccupante. Peut-être ai-je pris du retard pour vous le dire : j’ai besoin de votre participation, même minime pour pouvoir poursuivre.
Il faudrait que je trouve 10 000 € d’ici la fin de l’année. Il suffirait que 200 personnes donnent 50 € pour financer Infocatho.
Pourriez-vous être une de ces personnes aujourd’hui ?
L’équipe de Infocatho

Faire un don

Website:

Comments are closed.