Asia Bibi et la christianophobie des “élites” de gauche…

Miranda Devine est une journaliste et éditorialiste australienne très connue dans son pays. Elle a donné au quotidien australien The Daily Telegraph, un billet fort bien troussé qu’elle consacre à l’affaire Asia Bibi et à la christianophobie des “élites” de gauche en Occident sous le titre : « Le sectarisme et l’hypocrisie de la gauche envers les catholiques et les chrétiens sont vivants et en bonne santé »…

 

 

Des hauts responsables de la [campagne présidentielle de Hillary] Clinton ridiculisent les catholiques dans des courriels et estiment leur foi « sérieusement rétrograde », de quoi alimenter un nouveau Kulturkampf. Mais, d’un point de vue général, ce n’est pas surprenant du tout que les élites de gauche méprisent les catholiques et le christianisme. Voilà pourquoi on nous fait constamment la leçon sur l’islamophobie, alors que la situation critique du groupe religieux le plus persécuté dans le monde est ignorée.

 

Les chrétiens pourraient bientôt disparaître de pans entiers du Moyen-Orient et de l’Afrique, ethniquement nettoyés par les islamistes. Au Pakistan, par exemple, Asia Bibi, mère chrétienne de cinq enfants, est depuis six ans dans le couloir de la mort, condamnée pour blasphème après avoir bu de l’eau dans la même timbale qu’utilisaient les musulmanes avec lesquelles elle récoltait des baies. La semaine dernière, le sénateur Eric Abetz [membre du Parti libéral australien] et Lyle Shelton, le patron [de Australian Christian Lobby], ont pris fait et cause pour elle, lors de la visite [en Australie] de Wilson Chowdhry, président de la Bristish Pakistani Christian Association, qui veut que l’Australie lie son aide annuelle de 47 millions de dollars australiens à la réforme de la loi sur le blasphème.

 

Chowdhry a aussi demandé au ministre Peter Dunton (ministère de l’Immigration et de la Protection des frontières) d’accueillir chaque année 100 réfugiés chrétiens du Pakistan au titre du programme humanitaire. Donner la priorité aux réfugiés chrétiens ne devrait poser aucun problème, mais les élites de gauche de l’Occident considèrent cela comme du sectarisme islamophobe. Obama, le président des États-Unis, a une fois qualifié cela de « honteux ». C’est une hypocrisie risible.

 

Source et traduction Christianophobie Hebdo

Comments are closed.