Attentat au Caire : L’Eglise copte orthodoxe au pied du calvaire

          L’explosion d’une bombe est survenue dimanche matin vers 10 heures pendant la messe, dans l’église copte orthodoxe Saint-Pierre et Saint-Paul du Caire, en Égypte. Selon le dernier bilan du ministère de la santé, au moins 23 personnes ont été tuées et 49 ont été blessées. Le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi a condamné fermement l’attentat et a décrété un deuil national de trois jours. Pour le moment, aucune revendication de l’explosion n’a été formulée.

           L’église Saint-Pierre et Saint-Paul, qui est située à côté de la cathédrale copte orthodoxe Saint-Marc du Caire est l’un des principaux lieux de culte de la communauté dans la ville. La plupart des victimes serait des femmes, la charge de 12 kilos de TNT ayant explosée de leur côté.

L’Egypte a connu ce dimanche, l’attentat le plus violent contre la communauté chrétienne depuis le 1er janvier 2011. La ville d’Alexandrie avait subi un attentat non revendiqué, à la sortie d’une église copte après la messe du Nouvel An, qui avait fait 23 morts et 79 blessés. Les coptes d’Egypte constituent la communauté chrétienne la plus nombreuse du Moyen-Orient et l’une des plus anciennes.

          Le pape François a demandé à toute l’Eglise de prier pour les « victimes d’attentats terroristes odieux qui ont frappé différents pays ces dernières heures ». Il s’est adressé tout spécialement au pape copte orthodoxe Théodore II d’Alexandrie : « Je voudrais exprimer ma proximité spéciale à mon cher frère le Pape Tawadros II – patriarche de l’Eglise copte orthodoxe – et à sa communauté, en priant pour les morts et pour les blessés ».

       Le premier ministre d’Egypte, Chérif Ismaïl a déclaré les musulmans et les chrétiens de la nation, solidaires face à ce « terrorisme noir ». L’imam d’Al-Azhar, la plus haute institution de l’islam sunnite en Egypte, a quant à lui condamné une attaque « infâme ».

Website:

Comments are closed.