Au Maroc, les convertis au christianisme sortent de l’ombre

Rachid (G) et Mustapha (2ème-G), des convertis au christianisme qui ne veulent pas donner leur nom de famille, prient chez eux à Ait Melloul près d’Agadir.

Vivant dans l’illégalité, pratiquant leur culte dans la clandestinité, les Marocains convertis au christianisme revendiquent désormais leur droit de vivre leur foi au grand jour, dans une société majoritairement musulmane où la question reste taboue et l’apostasie réprouvée.

Lire l’article complet sur Challenge

 

Comments are closed.