Audience – La conscience de la mort permet de donner un sens à la vie

Audience – La conscience de la mort permet de donner un sens à la vie

« Nous pourrions dire que l’homme est né avec le culte des morts ». Le Pape François a rappelé que toutes les civilisations se sont construites dans le rapport aux défunts, en ayant « le courage de regarder la mort en face ». La conscience de la mort permettait d’aborder la vie avec une certaine sagesse, comme nous l’enseignent les psaumes. « La mort met notre vie à nu. Elle nous fait découvrir que nos actes d’orgueil, de colère et de haine étaient de la vanité, de la pure vanité », a insisté François, en montrant aussi que c’est quand notre vie s’achève que se révèle ce que nous avons semé de bon.

La tristesse face à la mort d’un proche est naturelle et universelle. Jésus lui-même, profondément bouleversé, a pleuré devant la tombe de son ami Lazare. Mais en le ressuscitant, comme lorsqu’il ressuscite la fille de Jaïre, Jésus montre que la foi est plus forte que la mort.

Jésus encore aujourd’hui nous interpelle sur notre foi en la résurrection, jusqu’à notre dernier souffle « où se joue toute notre existence, entre le versant de la foi et le précipice de la peur ». Même si nous sommes tous« petits et sans défense devant le mystère de la mort »,  François a invité chacun à fermer les yeux et à penser à ce moment de notre mort, « quand Jésus nous prendra par la main, avec sa tendresse, sa douceur, son amour, et nous invitera à nous relever »« Pour celui qui croit, c’est une porte qui s’ouvre complètement. Pour celui qui doute, c’est un interstice de lumière qui filtre d’une porte qui ne s’est pas complètement fermée. Mais pour nous tous ce sera une grâce quand cette lumière de la rencontre avec Jésus nous illuminera. »

Source

« Frères et sœurs, aujourd’hui je vous parlerai de l’espérance chrétienne devant la mort. De nos jours, la mort est une réalité que notre civilisation moderne tend toujours plus à cacher, alors que les hommes d’autrefois la regardaient en face », a fait observer le pape, dans la synthèse en français de sa catéchèse.

Il a médité sur le dépouillement que représente la mort : « La mort nous fait découvrir notre néant, elle révèle nos manques d’amour, la vanité de notre orgueil ; par contre, elle met en lumière le bien que nous avons semé. »

Il a évoqué deux épisodes, la résurrection de Lazare et – en italien – la résurrection de la fille de Jaïre : des « résurrections » qui sont provisoires, notons-le, contrairement à la résurrection de Jésus, définitive, et à la résurrection promise.

Le pape a évoqué les larmes de Jésus à la mort de son ami Lazare et la question de la foi en Jésus résurrection et vie, posée à la soeur de Lazare, Marthe : « Jésus a éclairé le mystère de la mort lorsque, pleurant son ami Lazare, il le fait sortir du tombeau. La Parole que Jésus dit à Marthe : « Je suis la résurrection et la vie ; celui qui croit en moi, même s’il meurt, vivra. Crois-tu cela ? » »

« Nous, ici, sur la place, nous croyons cela ? », a demandé le pape en italien en quittant le texte préparé de sa catéchèse.

Il a invité chacun à réfléchir un instant à sa propre mort, en fermant les yeux : « Je vous invite maintenant à fermer les yeux et penser à ce moment de notre mort, chacun, ce moment qui viendra. »

Il a évoqué les paroles du Christ : « Jésus nous prendra par la main et nous dira : « Viens, viens avec moi, lève toi ! ». »

« Là, a insisté le pape l’espérance finira : il y aura la réalité de la vie ! Pensez-y : Jésus viendra et nous prendra par la main avec sa tendresse : « Viens, lève-toi ! ». »

Le pape a posé la question à chacun, dans sa catéchèse en français aussi : « Il nous la redit chaque fois que la mort vient déchirer le tissu de notre vie et de nos affections. Nous sommes faibles et sans défense devant la mort ; mais c’est une grande grâce, en cet instant ultime, que de garder la foi. Voilà notre espérance. »

La mort « ouvre grand une porte devant nous : Jésus nous prendra par la main et nous dira à nous aussi : relève-toi ! », a conclu le pape.

 

Source

Articles liés

Partages