NLQ #Rome

« Dans la sainteté, s’inscrit la pleine réalisation de toutes les aspirations du cœur humain » Pape François

« Dans la sainteté, s’inscrit la pleine réalisation de toutes les aspirations du cœur humain », a affirmé le pape François devant 13 000 participants aux pèlerinages des diocèses de Bologne et de Cesena-Sarsina, qu’il a rencontrés le 21 avril 2018, place Saint-Pierre.

Au cours de cette audience, il a encouragé à témoigner « par les œuvres, qui ne doivent pas être nécessairement grandes » : « Les chrétiens sont les levains de l’amour, de la fraternité, de l’espérance par de nombreux petits gestes quotidiens. Aimez ces petits gestes quotidiens. Petits, ils sont petits comme le levain, petits, mais ils font tant de bien. »

Il a également invité à « accomplir un itinéraire de sainteté pour répondre avec courage à l’appel de Jésus, chacun selon son charisme particulier » : quel que soit son état de vie, a-t-il souligné, la sainteté « est un chemin qui part des fonds baptismaux et qui amène jusqu’au ciel, et il s’accomplit jour après jour en accueillant l’Evangile dans la vie concrète ».

Vous trouverez ici la traduction par Zenit du discours que le pape a prononcé à cette occasion.

NLQ #Rome

Le Réseau mondial de prière du pape constitué comme « œuvre pontificale »

Le Réseau mondial de prière du pape est constitué par le pape François comme « œuvre pontificale ». C’est ce qu’indique une lettre de Mgr Angelo Becciu, substitut pour les affaires générales de la Secrétairerie d’Etat du Vatican, dans une lettre à la Curie Générale de la Compagnie de Jésus, datée du 10 avril 2018.

« Le Saint Père, le 27 mars 2018, a constitué le Réseau Mondial de Prière du Pape (Apostolat de la Prière) comme œuvre pontificale, avec son siège social dans l’Etat de la Cité du Vatican et a approuvé les nouveaux Statuts », peut-on lire dans le message.

Le pape François, en nommant le directeur international de son Réseau mondial de prière, le p. Frédéric Fornos, sj, le 7 juillet 2016, avait demandé « une actualisation des statuts en lien avec le processus de recréation en cours ».

Cette œuvre pontificale est confiée à la Compagnie de Jésus. Elle relaie chaque mois l’intention de prière du pape sur les défis actuels de l’humanité et diffuse également une vidéo mensuelle avec le message du pape.

 

Source Zenit

Europe non francophone #NLH #NLQ

Les chrétiens tranquilles en Europe ?

Source Christianophobie Hebdo

Abonnez-vous et recevez les quatre premiers numéros gratuits

En France #NLQ

Découvrez Family-rosaire France – une expérience multi-media pour prier le rosaore

 

En savoir plus

En France #NLQ

Grâce à cette association bretonne, le Venezuela aura ses hosties

Grâce à l’association bretonne Caridad, le Venezuela va recevoir des centaines de milliers d’hosties pour l’Eucharistie des catholiques.

Le Venezuela rencontre en effet actuellement une grave pénurie d’hosties, ce qui pose problème dans ce pays très catholique. L’Église colombienne avait fait don de 250 000 hosties au Venezuela, alors que Pâques approchait, fin mars, mais cela ne suffit pas.

Actuellement, le pays est ravagé par des pénuries de toutes sortes, principalement alimentaires, et la farine nécessaire aux hosties y est rationnée. Outre la pénurie généralisée, il fait face à une hyperinflation, attendue à 13 000 % en 2018. Des centaines de milliers de Vénézuéliens ont fui leur pays, dont plus d’un demi-million en Colombie, ce dernier chiffre étant appelé à doubler d’ici à la fin de l’année, selon les autorités. À cause de la crise économique, les magasins sont pillés, de nombreux aliments, tels le lait en poudre, la margarine, le sucre, l’huile de maïs, le fromage, le riz, la farine de blé, le pain, les pâtes, la semoule de maïs, ou encore le café, manquent aux populations.

L’association Caridad, basée à Redon, en Bretagne, a décidé de venir en aide symboliquement à ce peuple très catholique en lui adressant des centaines de milliers d’Hosties, nécessaires à l’Eucharistie, ce sacrement qui commémore et perdure le sacrifice de Jésus Christ.

 

Lire la suite sur Breizh-info

NLQ #Rome

Le seul maître de la vie c’est Dieu – Le pape plaide pour Vincent Lambert

Lors de l’Audience générale le Pape a adressé ces paroles à l’intention de Alfie Evans : « J’attire à nouveau l’attention sur les cas de Vincent Lambert et du petit Alfie Evans, et je voudrais réitérer et fermement confirmer que le seul maître de la vie, depuis le début jusqu’à la fin naturelle, c’est Dieu ! Et notre devoir est de tout faire pour préserver la vie. Pensons en silence et prions ».

 

À la fin de la prière du Regina Coeli, dimanche 15 avril, le Pape était également revenu sur le cas d’Alfie, citant aussi celui de Vincent Lambert, Français de 42 ans en état pauci-relationnel. Il a besoin d’une sonde gastrique pour vivre, après un accident de la route en 2008 : Mais l’arrêt des traitements a été décidé lundi 9 avril par l’hôpital de Reims où il se trouve. « Ce sont des situations délicates, très douloureuses et complexes, a reconnu le Saint-Père. Nous prions pour que chaque patient soit toujours respecté dans sa dignité et traité de manière adaptée à son état, avec l’accord des membres de la famille, des médecins et des autres professionnels de la santé »

Le 4 avril, le Pape avait souhaité dans un tweet « que tout le possible soit fait pour continuer à accompagner avec compassion le petit Alfie Evans, et que la profonde souffrance de ses parents pourra être écoutée. Je prie pour Alfie, pour sa famille, et pour tous ceux qui sont concernés ».

 

Source Vatican News

NLQ #Rome

« Il n’y a pas d’identité pleine sans l’appartenance à un peuple » Pape François

« Il n’y a pas d’identité pleine sans l’appartenance à un peuple »  explique le Pape François, dans son exhortation Gaudete et Exsultate au numéro 6.

 

Ce n’est pas la première fois que le Saint-Père insiste sur la nécessité quasi charnelle de l’attachement à ses racines.

NLQ #Points non négociables PNN

L’appel de 70 médecins : « Il est manifeste que Vincent Lambert n’est pas en fin de vie »

Alors que le tribunal administratif de Châlons-en-Champagne doit rendre une décision ce jeudi, 70 professionnels de santé de diverses spécialités publient une tribune dans Le Figaropour dénoncer une « euthanasie qui ne dit pas son nom ». Ils demandent que Vincent Lambert soit transféré dans une unité spécialisée.

 

Lire l’article sur FigaroVox

NLQ #Points non négociables PNN

Euthanasie – Les AFC s’expliquent sur leur vote, et accusent le Cese de “manque de rigueur et de loyauté”

La communication du CESE autour de l’avis qu’il a rendu mardi dernier – 10 avril 2018 –  sur la fin de vie, a rendu difficilement compréhensible les votes exprimés sur cet avis, notamment par les AFC et l’UNAF. Le CESE, ce faisant, a compromis la compréhension même du contenu de cet avis.

Les AFC ont toujours et seront toujours fermement opposées à toute mesure politique ouvrant, ou même favorisant, l’euthanasie au nom d’un prétendu « droit à mourir dans la dignité ».

C’est ce qu’elles ont clairement rappelé dans leur communiqué de presse en date du mercredi 11 avril.

C’est pour cela qu’elles se sont positionnées résolument CONTREl’euthanasie tout au long de la rédaction de l’avis du CESE.

C’est pour cela aussi qu’elles ont voté « contre » une portion des préconisations figurant dans cet avis, mais « pour » l’avis consultatif qui a été soumis au vote dans son ensemble.

Durant toutes les discussions en commission et en séance, les AFC (et l’UNAF) ont défendu pied à pied leurs convictions et avec d’autres, ont obtenu du CESE que soit exprimé un dissensus* formel sur les préconisations 12, 13 et 14.

Ce dissensus est explicitement mentionné dans l’avis du CESE et les préconisations 12, 13 et 14 y font explicitement référence par la mention « Le dissensus décrit précédemment sous les termes « Divergences exprimées » s’applique à cette préconisation », qui est sans ambiguité.

La position du Groupe UNAF qui figure dans l’avis du CESE renforce la portée de ce dissensus et de la réserve formulée dans chacune de ces trois préconisations.

En votant « pour » l’avis, les AFC ont approuvé la formulation du dissensus et le fait qu’il s’applique aux préconisations 12, 13 et 14.

Les AFC regrettent profondément que le CESE ait manqué de rigueur et de loyauté en n’évoquant pas clairement ce dissensus dans ses actions de communication. Elles regrettent que ce manquement provoque la confusion et l’équivoque, ce dont La Croix a fait état le 12 avril.

Aussi, dans le contexte de la prochaine réforme constitutionnelle qui devrait conduire à une évolution du CESE, la 3e assemblée de la République, conviendra-t-il de se montrer particulièrement attentif à ce que ses nouvelles missions et régles de fonctionnement assurent une communication transparente de la diversité d’analyse de ses membres, et la formalisation sans ambiguité des divergences exprimées.

* Désaccord, divergence d’opinions déclarée au sein d’une assemblée

 

Source

A la une #NLQ #Rome

Le Vatican rappelle l’interdiction de la communion pour les Protestants

La Congrégation pour la Doctrine de la Foi a rejeté le projet des évêques allemands d’autoriser les époux protestants d’un conjoint catholique à recevoir la Sainte Communion.

En février, les évêques avaient voté à une large majorité en faveur de ce sacrilège. La décision avait été annoncée le 22 février au nom de la conférence des évêques par le cardinal Reinhard Marx. Toutefois, sept évêques avaient interrogé le Vatican sur ce sujet. La Congrégation a rejeté l’idée allemande avec l’approbation du Pape François. Cette décision négative a déjà été transmise aux évêques allemands.

 

Source