Avortement, l’image de la France ternie à l’étranger

Après la décision du CSA qui a censuré une vidéo de la Fondation Jérôme Lejeune mettant en scène des enfants trisomiques souriants, « Chère future maman », et après la décision du Conseil d’Etat qui a refusé de sanctionner le CSA, la censure anti-trisomie française fait grand bruit en Pologne, donnant une image pitoyable de la France, n° 1 européen de l’avortement, et de sa prétendue démocratie.

Le but de cette très belle vidéo était d’encourager les femmes enceintes d’un enfant trisomique et leur mari/partenaire à garder leur enfant.

tweet-de-patryk-jaki-2

Patryk Jaki, vice-ministre de la Justice dans le gouvernement polonais, est le papa d’un petit garçon trisomique. Il a lui-même réagi dans le cadre de la campagne sur Twitter sous le hashtag #uśmiechnijsięFrancjo et #sourireFrance, qui voit des internautes publier des photos d’enfants touchés par le syndrome de Down (trisomie 21) au visage souriant. Le vice-ministre a publié un tweet avec la photo de son fils souriant et le commentaire :

« Bonjour la France ! P.S. : chez nous la démocratie et la tolérance vont un peu mieux que chez vous. Non seulement je peux vivre, mais je peux aussi sourire… RADZIO »

Source

Comments are closed.