Bagdad : le Pape s’exprime à la cathédrale Notre-Dame du Salut

Bagdad : le Pape s’exprime à la cathédrale Notre-Dame du Salut

Le Pape François s’est rendu ce vendredi après-midi dans la cathédrale syriaque-catholique Notre-Dame du Salut (la “Sayidat al Najatte”), où des fidèles et des prêtres furent tués en 2010 lors d’un attentat particulièrement douloureux. Il devait s’exprimer devant les évêques, les prêtres, les religieux, les séminaristes et les catéchistes. Le souverain pontife a notamment été accueilli par le patriarche syriaque-catholique Ignace III Joseph Younan, venu exprès de Beyrouth. Le patriarche syriaque-catholique a rappelé cette phrase de Saint Ignace d’Antioche selon lequel “l’Eglise de Rome préside à la charité” (Lettre aux Romains, prologue). Le patriarche de Babylone des chaldéens, le cardinal Louis Raphaël Ier Sako, s’est également exprimé dans la cathédrale syriaque-catholique, en tant que président de la conférence des évêques d’Irak. Il s’est réjoui que les chrétiens d’Irak ne soient pas oubliés.

Appel au témoignage des chrétiens

Le Pape François s’est ensuite exprimé. Il a d’abord rendu hommage aux chrétiens qui ont été martyrisés dans la cathédrale en 2010. “Le chrétien est appelé à témoigner de l’amour du Christ partout et tout le temps”. Il a exhorté les fidèles, les prêtres et les religieux à ne pas céder au “virus du découragement”. En utilisant cette métaphore médicale, dictée par l’actualité, le Pape a souligné que ce virus peut être combattu par un vaccin : l’espérance, qui est entretenue par la prière et par l’apostolat. A l’exemple des saints, “suivre n’est pas seulement de vrai et de bien, mais quelque-chose de beau”. Il parlé des souffrances dues aux guerres et aux persécutions qui ont eu lieu au cours de ces dernières décennies en Irak.

Aux évêques : “soyez proches de vos prêtres”

Il s’est ensuite adressé à ses “frères évêques”. “Soyez particulièrement proches de vos prêtres : qu’ils ne vous voient pas comme des administrateurs ou des managers, mais comme des pères soucieux de leurs enfants (…). Accompagnez les par votre prière, par votre patience, par votre temps (…). De cette façon, vous serez des signes visibles de Jésus, le Bon-Pasteur, qui donne sa vie pour ses brebis”. Il a demandé aux prêtres de ne pas s’enfermer dans des réunions. “Soyez des ministres de Dieu, et non des fonctionnaires”. “Ne reniez pas ce lignage, qui est le saint peuple de Dieu”.  Le Pape a enfin conclu son allocution en rendant grâce d’avoir pu rencontrer les chrétiens. “Que Notre-Dame du Salut et l’Apôtre Thomas vous protègent”. Le Pape a demandé de prier pour lui.

Articles liés

Partages