Baisse de la natalité et recul de l’espérance de vie en France

L’Ined[1] a publié mardi son analyse annuelle de la situation démographique en France : en 2015, la fécondité a légèrement baissé, et l’espérance de vie a reculé de manière significative.

Au 1er janvier 2016, les démographes estiment que la France comptait 66,6 millions d’habitant, un chiffre en progression de 3,7 %. Le nombre de naissance en 2015 est estimé à 800 000, contre 820 000 en 2014 : la fécondité est passée de 1,98 enfant par femme à 1,93. Cette baisse de la fécondité concerne principalement les femmes de moins de 35 ans. L’augmentation de la fécondité des femmes de plus de 35 ans observées ces dernières années s’est quant à elle fortement ralentie, et l’âge moyen à la maternité stagne à 30,1 ans.

En 2015, l’Ined a recensé 600 000 décès, un nombre en hausse par rapport à 2014. Cette augmentation s’explique par le vieillissement de la population, et une épidémie de grippe importante. Elle entraine une diminution de l’espérance de vie de 3 mois et demi pour les hommes et de 5 mois pour les femmes par rapport au niveau de 2014.

L’Ined note également une baisse du nombre d’IVG : 218 097 IVG en 2015 contre 227 038 en 2014. Le nombre moyen d’IVG par femme est passé à 0,53, alors qu’il avait légèrement augmenté en 2014. Mais « on assiste à une augmentation des IVG répétées (…) : 10 % des femmes auraient eu recours deux fois à l’IVG au cours de leur vie ».

[1] Institut national d’études démographiques

 

 Source Généthique.org

Comments are closed.