Bioéthique – La peur du gouvernement : surtout ne pas réveiller la Manif pour tous

Cyril Brun pointait justement dans son édito du jour la crainte que les bienpensants avaient de ce réveil incompréhensibles pour eux des catholiques. En voici une nouvelle illustration.

Ne surtout pas réveiller la Manif pour Tous ! Alors que la très controversée question de la PMA pour toutes les femmes – une promesse de campagne d’Emmanuel Macron- sera abordée lors des Etats généraux de la bioéthique, le gouvernement avance à pas de velours sur ce dossier potentiellement explosif. Non seulement il prend tout son temps : le projet de loi, porté par la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, sera présenté après les quatre mois de dialogue des Etats généraux, en 2019. Mais il s’emploie à tout faire pour le dépassionner.

La secrétaire d’Etat chargé l’Egalité entre les femmes et les hommes, Marlène Schiappa, multiplie ainsi les rencontres avec les associations LGBT pour les inciter à ne pas mettre d’huile sur le feu : « Laisser la Manif pour Tous s’énerver toute seule, ne débattez pas avec Ludovine de la Rochère (NDLR : la figure de proue des anti mariage gay) », leur a-t-elle glissé. Leur conseillant même carrément « d’être cool, calme, d’aller sur le terrain, avec des fleurs, de l’amour, des bons sentiments… Une jolie photo d’un couple de femmes avec un bébé Cadum habillé en Petit Bateau, ce serait une super pub ».

Le gouvernement cherche aussi à se rassurer. « La Manif pour Tous n’a plus le même poids. Ils ont enregistré des échecs successifs », assène un conseiller ministériel, en citant les derniers sondages qui soulignent qu’une majorité de Français sont favorables à l’extension de la PMA. Et ce même conseiller d’anticiper, d’ores et déjà, que le sujet pourrait être moins clivant qu’annoncé : « On n’exclut pas que les Français y soient relativement indifférents. Ce qui nous semble plus explosif aujourd’hui, c’est le débat sur la fin de vie. »

Source

 

La Manif pour tous quant à elle demande dans un tweet :   à quand un rendez-vous pour échanger sur les droits de l’enfant ? Notre lettre attend toujours sa réponse. 

Cher lecteur
Chaque jour, Infocatho vous fournit des nouvelles pertinentes de l'Église catholique au sens le plus fort du terme, à travers les actions concrètes de chacune des Eglises locales.
Infocatho a besoin de votre participation, même minime pour pouvoir poursuivre.
Il faudrait que d’ici le 31 décembre 200 personnes donnent 50 € pour financer Infocatho.
Pourriez-vous être une de ces personnes aujourd’hui ?
L’équipe de Infocatho

Faire un don

Comments are closed.