Cahors : procession publique de la Sainte Coiffe le 27 avril

La tradition attribue à la Sainte Vierge la réalisation de la Sainte Coiffe. Celle-ci a été utilisée lors de la sépulture de Jésus. Les disciples de Jésus auraient récupéré les linges après la résurrection. La Sainte Coiffe serait ensuite demeurée à Jérusalem. La Sainte Coiffe aurait été donnée à Charlemagne soit par le Calife Haroum el Rachid et le Patriarche Thomas de Jérusalem, soit par l’impératrice Irène de Constantinople. En l’an 803, Charlemagne aurait donné la Sainte Coiffe à Ayma (Aymatus), évêque de Cahors.

La relique est conservée depuis 1899 dans un reliquaire en bronze doré. Le reliquaire est surmonté d’un dôme décoré d’anges, sur son pied figurés assis sur un trône l’évêque de Cahors saint Didier (l’un des saints de la ville de Cahors), l’empereur Charlemagne, le pape Calixte II.

En 1960 la sainte Coiffe cesse d’être présentée à la dévotion de fidèles comme il était de tradition aux fêtes de pentecôte. Jusqu’à cette date elle était montrée à découvert par l’évêque du haut de la chaire avec dans la tribune en face les chanoines et les séminaristes. En 2019, à l’occasion du 900e anniversaire de la Cathédrale de Cahors qui se déroulera du 5 mars au 8 décembre 2019, une grande procession en l’honneur de la Sainte Coiffe sera organisée le 27 avril dans les rues de Cahors. La procession partira à 15h de l’église saint Barthélémy et traversera la ville de Cahors jusqu’au Lot avant d’arriver à la cathédrale. La relique sera ensuite proposée à la vénération des fidèles tous les jours de 9h à 19h. Un parcours jubilaire en 7 étapes dans la cathédrale sera proposé à tous ceux qui le désirent.

Cher lecteur

Infocatho est dans une situation économique préoccupante. Peut-être ai-je pris du retard pour vous le dire : j’ai besoin de votre participation, même minime pour pouvoir poursuivre.

Votre don de 5, 10, 15, 25, 50 € ou plus est nécessaire pour que je puisse poursuivre cette oeuvre au service de l'Eglise après Pâques.

Merci pour votre don

Faire un don

Daniel Hamiche, porte-parole d'Infocatho

Website:

Comments are closed.