Cambodge – L’Eglise catholique lance un nouveau cycle de trois années consacré à la Famille

Après trois années dédiées à la charité, Mgr Olivier Schmitthaeusler, vicaire apostolique de Phnom Penh, a annoncé le lancement d’un nouveau cycle de trois ans, consacré cette fois-ci à la Famille. Dans sa nouvelle lettre pastorale distribuée aux fidèles catholiques, lors de la fête de l’Epiphanie, il souligne plusieurs défis à relever : celui du fléau de la pauvreté, de l’émigration, des mariages interreligieux et celui de pouvoir offrir à la jeunesse cambodgienne, un modèle familial inspiré des valeurs évangéliques.

En rappelant que les trois dernières années de charité se sont achevées avec le Jubilé de la Miséricorde, Mgr Schmitthaeusler a repris les propos du Pape François, qui appelle à « faire grandir une culture de la miséricorde, fondée sur la redécouverte de la rencontre des autres : une culture dans laquelle personne ne regarde l’autre avec indifférence ni ne détourne le regard quand il voit la souffrance des frères ». L’évêque a invité chacun des fidèles à vivre de cet appel, en rappelant que Dieu a besoin de « chacun de nous pour faire le grand miracle de la miséricorde… source de la paix. Paix des cœurs. Paix dans le monde ». Puis, le vicaire apostolique de Phnom Penh a annoncé que les trois prochaines années (2017, 2018 et 2019) sont dédiées à la Famille, invitant les croyants à s’inspirer de « l’Enfant-Dieu de la crèche » afin de vivre ces années « avec enthousiasme, le cœur rempli de la Miséricorde de Dieu qui nous aime tant ! »
Offrir à la jeunesse cambodgienne un modèle familial

Mgr Schmitthaeusler rappelle qu’après la forte instabilité politique qui a suivi la guerre civile de 1970 et le régime des Khmers rouges de 1975 à 1993, l’éducation, la culture, la religion et l’économie ont été en grande partie détruites. «  Aujourd’hui, 60 % de la population est âgé de moins de 22 ans. Cette jeune génération est née de parents qui ont vécu dans un mode de survie », marquée par « une coupure dans la transmission des valeurs ». « Cette nouvelle génération cherche un nouveau modèle familial, souvent inspiré des séries télévisées de Corée du Sud ou de Thaïlande, des réseaux sociaux : un modèle familial dans une société de consommation, avec un seul enfant, un modèle souvent égoïste et replié sur lui-même, cherchant son propre bonheur. Comment pouvons-nous donner aux jeunes un modèle familial qu’ils puissent suivre ? », interroge-t-il.

Source : Eglises d’Asie

Infocatho ne vit QUE DE VOS DONS !

Nous avons besoin chaque mois de trouver x personnes qui fassent un don de 50 €

Pourriez vous, en cette période de carême, être une de ces personnes ?

Votre don de 50 € sera exclusivement utilisé à la rédaction et à la diffusion d’articles positifs sur l’Eglise catholique.

Les clercs et les laïcs ont besoin de partager le bien qui se fait, car le bruit ne fait pas de bien et le bien ne fait pas de bruit.

Faire un don

Daniel Hamiche, porte-parole d'Infocatho

Comments are closed.