Cameroun : 170 élèves de l’école catholique séquestrés par des indépendantistes anglophones

Un nouvel enlèvement de masse d’élèves d’une école dans la zone anglophone du Cameroun perpétré par es guérilleros demandant l’indépendance du reste du pays est malheureusement à déplorer. Le 26 février, des hommes armés non identifiés sont entrés sur le campus du Collège Saint Augustin de Kumbo, dans la région du nord-ouest du pays, peu après 06.00 locales, enlevant 170 élèves, 2 gardes de sécurité, un enseignant et trois de ses enfants.
Les personnes enlevées ont été libérées dans l’après-midi du Dimanche 17 février et accueillies en la Paroisse Saint Paul de Kikaikom. De là, elles ont été transférées par les autorités du Diocèse de Kumbo sur le campus du Collège. Suite à ce grave épisode, l’école a été fermée de manière temporaire.
Un communiqué du Diocèse affirme que « S.Exc. Mgr George Nkuo, Evêque de Kumbo, et les autorités scolaires du Collège Saint Augustin déplorent cet épisode et sympathisent avec les jeunes enlevés et leurs familles. Ils remercient tous ceux qui ont été proches des familles des personnes enlevées et les personnes de bonne volonté qui ont apporté leur soutien moral au cours de ces deux journées de grave préoccupation et d’angoisse ».
Le 5 novembre dernier, les indépendantistes avant enlevé environ 80 élèves de l’école secondaire presbytérienne de Bamenda, chef-lieu e la région du nord-ouest. Les jeunes avaient été libérés quelques jours plus tard (voir Fides 07/11/2018). (L.M.) (Agence Fides 21/02/2019)

Source : FIDES

Infocatho ne vit QUE DE VOS DONS !

Nous avons besoin chaque mois de trouver x personnes qui fassent un don de 50 €

Pourriez vous, en cette période de carême, être une de ces personnes ?

Votre don de 50 € sera exclusivement utilisé à la rédaction et à la diffusion d’articles positifs sur l’Eglise catholique.

Les clercs et les laïcs ont besoin de partager le bien qui se fait, car le bruit ne fait pas de bien et le bien ne fait pas de bruit.

Faire un don

Daniel Hamiche, porte-parole d'Infocatho

Website:

Comments are closed.