Canada – Des experts veulent lever l’interdiction sur la FIV à trois parents

Au Canada, la création d’embryons issus de trois ADN (cf. Un bébé, 3 ADN, 3 transgressions) est interdite. La Loi sur la procréation assistée du Canada dispose que personne ne doit sciemment « modifier le génome d’une cellule d’un être humain ou d’un embryon in vitro de telle sorte que l’altération puisse être transmise aux descendants ».

Dans un article publié dans le Journal of Obstetrics and Gynaecology Canada, un groupe d’éthiciens en génétique et d’experts en fertilité demande la levée de cette interdiction. Ils estiment que cette « ‘nouvelle intervention prometteuse’ qui permet aux femmes d’éviter de transmettre des maladies héréditaires parfois fatales à leurs enfants ». Ils affirment que la loi de 13 ans est dépassée et réclament une discussion nationale pour revoir les interdictions.

D’autres voix s’élèvent pour rappeler qu’un long chemin reste à parcourir avant d’atteindre un consensus sur la possibilité de permettre à la technique de mélange d’ADN de créer un être humain. D’autant que des dérives apparaissent déjà : la technique est en effet désormais utilisée de manière très controversée pour aider les femmes plus âgées à tomber enceinte (cf. La FIV à trois parents pour rajeunir les ovocytes : un marché lucratif).

Du côté de l’Etat fédéral, le gouvernement Trudeau est en train de renforcer la loi sur la Procréation médicalement assistée, et cherche notamment à clarifier les dépenses pouvant être payées aux donneurs d’ovules et de sperme. Il a, par ailleurs, laissé entendre que l’interdiction de l’édition du génome humain pourrait également être réexaminée.

Source Généthique.org 

Pour aller plus loin :

 

Comments are closed.