Cardinal Louis Raphaël Ier Sako : renoncer à la « culture de vengeance »

Actuellement à Rome pour rencontrer le pape François avec d’autres patriarches catholiques de rit oriental, le cardinal Louis Raphaël Ier Sako, patriarche de Babylone des chaldéens catholiques, a abordé la situation des chrétiens en Irak dans un entretien publié sur le site Vatican News.

Concernant l’engagement des chrétiens dans la scène publique, il se dit notamment favorable à la création d’un parti politique chrétien. Il traite évidemment de la situation actuelle en Irak et met en cause la classe politique, installée depuis 2003 :

Je suis très inquiet de la situation, qui est très compliquée et tendue. Le gouvernement est très faible, à cause du poids des milices qui sont elles-mêmes plus fortes que l’armée irakienne ou la police. La corruption est presque totale ; la classe politique actuelle est arrivée avec les Américains et la chute du régime, en 2003. Elle se sentait opprimée et s’est donc arrogée le droit de voler.

Pour écouter l’entretien en audio.

Comments are closed.