Carêméditation #17 : Sur l’accompagnement d’un parent veuf

Comme promis dans notre édito du mercredi des cendres, chaque jour nous vous partageons à méditer un texte du père Michel-Marie Zanotti-Sorkine. Ici une citation issue de Quand je ne serai plus là, lettre d’un père sur le point de mourir à son fils :

Use-toi donc pour ta mère, je t’en prie, devance les désirs qu’elle n’exprimera pas, veille sur ses journées, non pas seulement sur la première vécue sans moi où elle ne manquera pas d’énergie, mais sur les suivantes où revenue à l’habituel, ses repères effondrés la laisseront au sol. Ne cherche pas à la consoler, l’irréversible est atroce et cogne au carreau de l’esprit en pluie diluvienne. Ne cherche pas à la relever de son chagrin en la secouant, l’arbre blessé a besoin de douceur plus que de coups de hache. Ne cherche pas à la distraire, le facile est réservé aux inoccupés de l’esprit et le sien n’a pas fini de se pencher vers moi. Non, sois là, un point c’est tout.

Père Michel-Marie Zanotti-Sorkine, in Quand je ne serai plus là, p. 28-29

Comments are closed.