Carêméditation #28 : L’amour nécessite plus de ressemblance que d’altérité

Comme promis dans notre édito du mercredi des cendres, chaque jour nous vous partageons à méditer un texte du père Michel-Marie Zanotti-Sorkine.

Pour faire œuvre commune, et l’amour est la plus ardue que l’on connaisse, il faut plus de ressemblance que d’altérité. Je le crois contre des milliers de théoriciens du carnage qui jouent au sein du couple la carte de l’enrichissement mutuel en canonisant les différences – et ce discours est alléchant – contre celle de la plus belle entente qui ne peut se passer de concordances, voire, de parallèles. Comment voulez-vous être heureux, si après une journée de travail où les coups bas n’ont pas manqué, vous trouvez votre femme ou votre mari juché sur un autre versant que le vôtre, contrariant encore les pensées auxquelles vous tenez viscéralement ! Impossible de faire l’impasse sur le soutien dont l’humain a besoin dans son propre nid !

Père Michel-Marie Zanotti-Sorkine, in L’amour – une affaire sacrée, une sacrée affaire, p. 69-70

Illustration : La mariée juive, par Rembrandt

Comments are closed.