Carêméditation #34 : Se priver par amour

Carêméditation #34 : Se priver par amour

Comme promis dans notre édito du mercredi des cendres, chaque jour nous vous partageons à méditer un texte du père Michel-Marie Zanotti-Sorkine.

-[…] il faut quand même essayer avant de mourir de se priver de quelques bonnes choses, vous ne croyez pas ?

– Oui, dis-je, d’un ton peu convaincu. Se priver…

– Eh oui ! se priver ! s’exclama-t-il. Comment voulez-vous exprimer l’amour qui est essentiellement don de soi autrement que par la privation ? Donner revient à perdre ! Et si vous pensez donner en gardant, c’est qu’en vérité vous ne donnez rien. Le monde a beaucoup de mal à accepter cette logique, et pourtant, elle est logique, cette logique !

– Il faut dire, osais-je répondre, que souvent on donne mais on ne reçoit pas en retour !”

Le moine fit un pas en arrière.

“Mais mon jeune ami, si vous donnez en espérant recevoir, vous ne donnez pas vraiment. Jetez-vous dans le vide, bon sang ! Donnez sans compter, écoutez le vieux loup que je suis et qui, à force d’efforts, va finir dans le camp des agneau. J’y compte bien ! On donne pour donner, comme on aime pour aimer. Le retour possible ne nous regarde pas.”

Dialogue entre le frère Louis et Xavier,
in Le Passeur de Dieu, par le Père Michel-Marie Zanotti-Sorkine, p. 105

Illustration : La mort d’une sœur de charité, par Isidore Pils, huile sur toile, 305 x 241 cm, 1850

Articles liés

Partages