Catho, l’indésirable de la campagne 2017

Après les cocus du Trocadéro, le revers de main hautain ne réservant rien à l’artisan, du moins consacré tel, de la victoire de la primaire, comme au PCD, après le soufflet à Charles Millon écho du premier soufflet à l’Avant-garde considérée comme quantité négligeable, après la campagne de diabolisation du “trop chrétien” candidat Fillon et ses sulfureux cathos de tendance dure, voici qu’explicitement le “très catho” (entité en soi) est montré du doigt et l’équipe Fillon priée de s’en débarrasser.

Ainsi le jeune Samuel Lafont connu pour les 7 coups de couteaux reçus pendant les manifs de 2013 (on notera le bel acharnement ! ) est à son tour l’objet d’une campagne anti catho sur les réseaux. (voir le point fait ici)

Décidément, que ce soit le système anti-Fillon ou Fillon lui-même, les cathos sont les indésirables de cette campagne.

A mon sens ce serait plutôt un sujet d’espérance avec une question : en quoi donc ces cathos ringards et moribonds (enfin c’est ce qu’on se tue à nous dire en tout cas) peuvent ils représenter à ce point un danger ?

Infocatho ne vit QUE DE VOS DONS !

Nous avons besoin chaque mois de trouver x personnes qui fassent un don de 50 €

Pourriez vous, en cette période de carême, être une de ces personnes ?

Votre don de 50 € sera exclusivement utilisé à la rédaction et à la diffusion d’articles positifs sur l’Eglise catholique.

Les clercs et les laïcs ont besoin de partager le bien qui se fait, car le bruit ne fait pas de bien et le bien ne fait pas de bruit.

Faire un don

Daniel Hamiche, porte-parole d'Infocatho

Comments are closed.