Ce qui se cache derrière l’automatisation du don d’organes

Evidemment, face au problème qui se pose pour beaucoup de trouver des organes qui pourraient les sauver, la solution d’automatisation du don d’organes (effectif depuis le 1er janvier 2017) peut sembler généreuse. Outre le fait qu’un don forcé n’a rien de généreux, cela pose de nombreux problèmes éthiques et philosophiques, sur la liberté de disposer de son corps et sur la propriété même de son propre corps. Jusqu’où irons-nous ?

Ce post de Vivien Hoch rassemble en quelques mots les données du problème.

vivien-don-d-organes

Cher lecteur

Infocatho est dans une situation économique préoccupante. Peut-être ai-je pris du retard pour vous le dire : j’ai besoin de votre participation, même minime pour pouvoir poursuivre.

Votre don de 5, 10, 15, 25, 50 € ou plus est nécessaire pour que je puisse poursuivre cette oeuvre au service de l'Eglise après Pâques.

Merci pour votre don

Faire un don

Daniel Hamiche, porte-parole d'Infocatho

Comments are closed.