Ce qui se cache derrière l’automatisation du don d’organes

Evidemment, face au problème qui se pose pour beaucoup de trouver des organes qui pourraient les sauver, la solution d’automatisation du don d’organes (effectif depuis le 1er janvier 2017) peut sembler généreuse. Outre le fait qu’un don forcé n’a rien de généreux, cela pose de nombreux problèmes éthiques et philosophiques, sur la liberté de disposer de son corps et sur la propriété même de son propre corps. Jusqu’où irons-nous ?

Ce post de Vivien Hoch rassemble en quelques mots les données du problème.

vivien-don-d-organes

Comments are closed.