Centrafrique – L’archevêque de Bangui dément avoir signé l’accord de paix

Controverse à propos de l’accord politique pour la paix signé le 19 juin dernier. Le document a été signé par un soi-disant représentant de l’archevêque de Bangui (et président de la Conférence épiscopale centrafricaine). Mais l’archevêque dément formellement avoir mandaté quiconque.

Elaboré sous l’égide de la communauté de Sant’Egidio, l’accord politique pour la paix n’aurait pas été officiellement approuvé par le cardinal Dieudionné Nzapalainga, archevêque de Bangui, rapporte le journal la Croix. Sur le document signé le 19 juin dernier figure pourtant la signature d’un certain Godefroy Mokamanede, présenté comme le « représentant du cardinal Nzapalainga ». Mais dans un communiqué, le cardinal centrafricain précise qu’il n’a « mandaté personne pour le représenter et prendre des engagements en son nom, ni à titre personnel, ni comme président de la CECA (Conférence épiscopale centrafricaine, NDLR), ni comme membre fondateur de la Plateforme des confessions religieuses ».

Si l’archevêque de Bangui salue « tous les efforts en faveur du rétablissement de la cohésion sociale en RCA », il a fait part au quotidien chrétien de son regard critique sur l’accord publié par la communauté italienne, expliquant que ce texte, tel qu’il a été publié « est une porte ouverte vers l’impunité pour les auteurs des violence ».

 

Source

Comments are closed.