Ces KTO qui s’engagent – Blandine s’apprête à s’envoler pour le Brésil

Infocatho continue sa série de l’été “ces kto qui s’engagent” et est allé à la rencontre de Blandine, qui vous présente aujourd’hui le cheminement qui lui a permis de répondre à l’appel particulier de se mettre au service de jeunes filles-mères au Brésil, avec l’association Fidesco.

 

“Le Seigneur n’appelle pas les personnes qualifiées, mais Il qualifie les personnes qu’Il appelle !”

 

Blandine, présentez-nous votre projet.

Après treize ans d’enseignement auprès d’élèves de CM2 et de CP parisiens, j’ai choisi de me mettre en disponibilité humaine et professionnelle pour devenir coordinatrice de projet social. Il s’agit pour moi de répondre à cet appel en développant un maximum de compétences au service du projet de Sonho de mae (Rêve de maman !). Sonho de mae est un lieu d’écoute et d’accompagnement pour éviter la marginalisation ; c’est un lieu d’aide pour que les filles-mères assument leur responsabilité, par la participation à des formations et par la réalisation du trousseau de l’enfant.

Comment peu à peu cet appel a-t-il grandi en vous ?

Mes engagements fraternels et spirituels à travers le scoutisme, l’hospitalité de Lourdes, mes années à Foi et Lumière, mes participations aux JMJ … n’ont fait qu’accroître le désir de poser un regard particulier et aimant sur le plus petit, le plus fragile, la personne exclue ou blessée. Vaste programme, plus facile à évoquer qu’à réaliser 😊, mais pourquoi ne pas essayer !

En avril dernier, un voyage au Rwanda m’a permis de découvrir quelques missions Fidesco auprès des enfants de la rue au CECYDAR à Kigali, dans des écoles et un dispensaire, à Butare. De nombreux échanges enrichissants avec les volontaires, les correspondants pays et certains partenaires m’ont fait prendre conscience de l’importance et de la beauté de ces missions.

La simplicité et la joie de vivre, la sincérité et la charité, le partage, l’amitié et les émotions vécues lors des JMJ de Cracovie sur le campus Misericordiae avec L’Arche and Co invitaient à avoir le courage d’aller à contre-courant ; puis, il y a eu la demande du Pape François à quitter son canapé (le mien est rouge !) ; tout cela a fait écho à cette idée qui mûrissait déjà depuis un certain temps.

L’appel a donc grandi progressivement… Mais y a-t-il un déclic, un élément déclencheur ?

Ce fut un mail… un simple mail comme vous en recevez de nombreux…un mail rempli d’amitié qui vous invite simplement à vous lancer dans le discernement avec un : « pourquoi n’irais-tu pas à la journée de découverte ? » C’est vrai, pourquoi pas ? Et me voilà lancée dans l’aventure ! Une aventure qui n’applique aucun principe de notre société occidentale, ni la rentabilité, ni l’efficacité, ni la rapidité, mais qui permet simplement d’être et de prendre le temps de dire à CHACUN qu’il est digne d’être regardé, d’être aimé et « qu’il est plus beau que ce qu’il n’ose le croire » !

Je pars donc avec Fidesco qui, après une année de formation, m’envoie en mission pour deux ans. Fidesco a été fondée en 1981 et envoie des volontaires formés et compétents dans les pays en développement : 150 volontaires agissent aujourd’hui dans 24 pays dans le monde. Ils travaillent auprès des populations locales en partageant avec elles leur savoir-faire en éducation, agronomie, médecine, mécanique, enseignement, gestion… Sur place le volontaire reçoit une indemnité qui permet de vivre dans des conditions proches de celles des gens du pays. Des conditions modestes, mais justes.

Pouvons-nous nous associer à votre mission ?

Bien sûr ! Vous pouvez vivre cette aventure avec moi !  Comment ? En parrainant ces deux ans de mission.

– C’est très simple : soutenez Fidesco par un don par prélèvement de 15 € par mois (ou l’équivalent en seul don) et vous recevrez chaque trimestre mes rapports de mission. Vous pouvez souhaiter aussi plus simplement faire un don du montant de votre choix. Sachez qu’il n’y a pas de petit don et que votre aide est irremplaçable ! Si vous êtes imposable, notez que votre don mensuel de 15€ ne vous coûtera que 5,10€ (cf bulletin de soutien ci-joint à retourner à Fidesco). Pour soutenir ma mission directement sur internet : https://goo.gl/r8paso

– Priez pour moi mais aussi pour toutes ces jeunes filles et leurs enfants que je serai amenée à rencontrer !

 

Fidesco prend en charge les coûts de ma mission : formation avant le départ, billets d’avion, assurances, suivi administratif, indemnité de subsistance sur place … Une partie de ce budget est financée par le ministère des Affaires étrangères mais pour le reste (80 %) Fidesco vit de dons. Sans vous, Fidesco ne peut envoyer de volontaires. Sans vous, Fidesco ne peut pas répondre à l’appel des Eglises locales et de leurs évêques qui nous demandent notre aide.

Merci Blandine, bon vent… et comptez sur nos prières !

 

Comments are closed.