Ces travaux juridiques internationaux qui conduiraient à la reconnaissance de la GPA en France

Un groupe d’experts de la Conférence de La Haye mène actuellement une réflexion sur les règles communes de filiation pour les enfants nés de GPA. Un sujet sur lequel l’organisme planche depuis près de dix ans.

C’est un travail de l’ombre qui inquiète les opposants à la GPA. À La Haye, aux Pays-Bas, la Conférence internationale de droit privé planche depuis près de dix ans sur la reconnaissance des enfants nés d’une mère porteuse. Peu connue du grand public, cette instance s’est cependant illustrée pour avoir rédigé une convention qui a moralisé les règles de l’adoption internationale.

Dans un monde où, selon lui, « la maternité de substitution est devenue un marché mondial », un groupe d’experts de cet organisme mène actuellement une réflexion sur les règles communes de filiation pour les enfants nés de GPA. Ils sont juristes, représentants de plusieurs pays comme l’Inde, le Canada, Israël ou encore d’institutions intergouvernementales, tel le Conseil de l’Europe. Leur dernière réunion a eu lieu début février. « Cette démarche risque de conduire à légitimer la GPA et, à terme, à la rendre plus accessible. Il s’agit de faciliter le transfert des enfants nés d’une mère porteuse.

Retrouvez l’intégralité de l’article en cliquant ici

Infocatho ne vit QUE DE VOS DONS !

Nous avons besoin chaque mois de trouver x personnes qui fassent un don de 50 €

Pourriez vous, en cette période de carême, être une de ces personnes ?

Votre don de 50 € sera exclusivement utilisé à la rédaction et à la diffusion d’articles positifs sur l’Eglise catholique.

Les clercs et les laïcs ont besoin de partager le bien qui se fait, car le bruit ne fait pas de bien et le bien ne fait pas de bruit.

Faire un don

Daniel Hamiche, porte-parole d'Infocatho

Website:

Comments are closed.