Chili : « les laïcs ne sont pas vos employés », le pape François pourfend le cléricalisme

Le pape François invite à combattre le cléricalisme sous toutes ses formes, à commencer dans la formation des séminaristes.

Le pape a rencontré les évêques du Chili dans la sacristie de la cathédrale de Santiago ce mardi 16 novembre 2018, après sa rencontre avec le clergé et les consacrés dans la cathédrale.

Il leur a d’abord recommandé, envers leurs prêtres, une vraie paternité spirituelle à l’instar de saint Joseph : « Frères, la paternité de l’évêque avec son clergé ! Une paternité qui n’est pas un paternalisme ni un abus d’autorité. Elle est un don à demander. Soyez proches de vos prêtres à la manière de Saint Joseph. Une paternité qui aide à grandir et à développer les charismes que l’Esprit a voulu répandre en chacun de vos prêtres. »

Pour lutter contre le cléricalisme, il a invité à développer la « conscience » d’être « peuple de Dieu » : « Le cléricalisme oublie que la visibilité et la sacramentalité de l’Eglise appartiennent à tout le peuple de Dieu. »

« Disons-le clairement, les laïcs ne sont pas nos ouvriers, ni nos employés. Ils ne doivent pas répéter comme des ‘‘perroquets’’ ce que nous leur disons », a insisté le pape.

Il a fortement recommandé de veiller à la formation des séminaristes sur ce point : « Soyons vigilants, s’il vous plaît, contre cette tentation, surtout dans les séminaires et dans tout le processus de formation. Les séminaires doivent tout mettre en oeuvre pour que les futurs prêtres soient capables de servir le saint peuple fidèle de Dieu, en reconnaissant la diversité des cultures et en renonçant à la tentation de toute forme de cléricalisme. »

Le pape avait commencé par saluer les évêques un à un personnellement. Il a spécialement salué aussi dans son allocution Mgr Bernardino Piñera Carvallo, né en France, à Paris, en 1915 : il a 102 ! C’est le plus vieil évêque du monde avec bientôt 60 ans d’épiscopat. Comme il avait été nommé évêque de Temuco par Jean XXIII en 1960, il a participé aux quatre sessions de Vatican II.

L’allocution du pape a été précédée par celle du président de la Conférence épiscopale, Mgr Santiago Silva Retamales, évêque aux armées. Celui-ci a annoncé que de mars à novembre 2018, les évêques du Chili vont prolonger la visite pastorale du pape François par leur réflexion dans tout le pays pour mettre en oeuvre les indications du pape.

Au terme de la rencontre Mgr Silva a offert au pape un grand crucifix, e la part de tous les évêques. Il s’est ensuite rendu au sanctuaire de saint Alberto Hurtado, jésuite, et il a rencontré la communauté des jésuites ainsi que les membres du « Hogar de Cristo » fondé par Hurtado.

Une délégation oecuménique était présente à la cathédrale pour saluer le pape François.

Voici la traduction officielle de l’allocution du pape prononcée en espagnol.

Source et intégralité de l’allocution

 

Comments are closed.