Chine : une curieuse vision de la répression contre des chrétiens

Alors que la répression s’intensifie dans la province du Henan, un site réputé proche du Vatican, Vatican Insider, publie un article de Gianni Valente. Ce dernier récuse le fait que l’Église catholique serait dans le collimateur du pouvoir et que l’ampleur de la répression dépasserait la simple province du Henan pour s’étendre à toute la République populaire de Chine. Cette analyse a été rapportée par Sandro Magister, dans un article relayé par le site Diakonos.be.

Cette répression aurait pour objet de contrer la prolifération des « Églises domestiques » protestantes et de sectes à caractère apocalyptique soutenues, dit-on, « par la droite religieuse des Etats-Unis dans le but de subvertir le régime chinois ». Quant à la répression touchant les communautés catholiques, elle ne serait qu’« un effet collatéral de ce tour de vis généralisé et justifié . » Mieux – ou, hélas, pire – : « la religion catholique serait une barrière efficace contre ces sectes subversives qui se répandent. Et un accord entre le Vatican et Pékin serait également bénéfique aux intérêts du régime chinois ».

Cette analyse laisse songeur. Elle a suscité la vive réaction d’un autre spécialiste des questions religieuses, Massimo Introvigne, dont l’analyse a été relayée par le même article de Sandro Magister. Cet universitaire italien met en cause la théorie du complot de cet article qui escamote – ou justifie, ce qui est pire – la répression par les autorités chinoises. La rhétorique complotiste est ainsi utilisée par Gianni Valente.

Or il faut bien souligner que le tour de vis touche toujours les communautés catholiques, qui restent surveillées, notamment dans les lieux où les catholiques sont isolés et peu nombreux (c’est, par exemple, le cas dans la province du Xinjiang). La répression ne cesse pas contre les catholiques, même quand elle est feutrée.

Enfin, une question, essentielle aux yeux des observateurs lucides, est posée : n’y a-t-il pas une atteinte à ce droit à l’immunité de contrainte (la liberté religieuse, pour faire simple) pourtant défendu par la déclaration Dignitatis Humanae de Vatican II ? Et surtout, quel peut être l’intérêt de la part de personnes ayant l’oreille de Rome de pointer du doigt les communautés évangéliques ? Peut-on affirmer que toute la répression n’est due qu’à l’ingérence de communautés américaine ? Pourtant, cette répression repose sur des raisons propres : la volonté de contrôler à tout prix le phénomène religieux sans lâcher l’ombre d’un pouce.

 

 

Cher lecteur

Infocatho est dans une situation économique préoccupante. Peut-être ai-je pris du retard pour vous le dire : j’ai besoin de votre participation, même minime pour pouvoir poursuivre.

Votre don de 5, 10, 15, 25, 50 € ou plus est nécessaire pour que je puisse poursuivre cette oeuvre au service de l'Eglise après Pâques.

Merci pour votre don

Faire un don

Daniel Hamiche, porte-parole d'Infocatho

Comments are closed.