Conférence à l’ONU : « Un monde sans trisomiques ? » Plus que quelques heures pour vous inscrire

Lundi 20 mars, veille de la Journée internationale de la trisomie 21, Stop Discriminating Down  vous invite à une grande CONFÉRENCE INTERNATIONALE organisée à l’ONU à Genève (de 14h à 16h). Vous êtes invités à participer à cet événement organisé par la fondation Jérôme Lejeune, ADF International et l’Ordre de Malte. Il vise à alerter les responsables des droits de l’homme des dérives eugénistes dans les pays où les enfants trisomiques sont éliminés en masse avant leur  naissance. C’est le cas de la France, où 96 % des enfants détectés trisomiques pendant la grossesse sont avortés. L’urgence d’une prise de conscience et d’une mobilisation mondiale est accentuée par la préparation de l’insertion de ce nouveau test dans les systèmes de santé de plusieurs pays, ce qui conduira à aggraver les dérives eugénistes et l’intolérance au handicap. En France la publication d’un décret relatif à ce nouveau test est imminente.

Le scandale est mondial : des manifestations d’opposition de parents et associations de défense des personnes trisomiques ont déjà eu  lieu dans des pays européens comme l’Allemagne, le Royaume-Uni, les Pays-Bas. Les intervenants à la conférence représenteront cette diversité :

– Peter Harteveld, jeune homme atteint de trisomie 21 (Hollande)

– Kathleen Humberstone, jeune femme atteinte de trisomie 21 (Royaume-Uni)

– Clotilde Noël, auteur (Tombée du Nid, 2015 et Petit à petit, 2016), mère d’une enfant atteinte de trisomie 21, et porte-parole de « Stop Discriminating Down » pour la France

– Jean-Marie Le Méné, président de la Fondation Jérôme Lejeune, auteur (La trisomie est une tragédie grecque, 2009 et Les premières victimes du transhumanisme, 2016) (France)

– Dr. Teresa Vargas, spécialisée sur la question de l’annonce du handicap par les professionnels de santé, mère d’une jeune fille atteinte de trisomie 21 (Espagne)

La conférence est ouverte à tous. Pour entrer à l’ONU, l’inscription est gratuite mais obligatoire, avant le 14 mars, 23h ! Inscrivez-vous ici.

Pour toute question, contactez-nous : contact@stopdiscriminatingdown.com

Infocatho ne vit QUE DE VOS DONS !

Nous avons besoin chaque mois de trouver x personnes qui fassent un don de 50 €

Pourriez vous, en cette période de carême, être une de ces personnes ?

Votre don de 50 € sera exclusivement utilisé à la rédaction et à la diffusion d’articles positifs sur l’Eglise catholique.

Les clercs et les laïcs ont besoin de partager le bien qui se fait, car le bruit ne fait pas de bien et le bien ne fait pas de bruit.

Faire un don

Daniel Hamiche, porte-parole d'Infocatho

Comments are closed.