Constantinople – Patriarcat arménien – face à la crise de succession, le Catholicos Karekin II convoque un sommet

Le Patriarche Karekin II, Catholicos de tous les Arméniens, a convoqué à Erevan, au siège du Catholicossat d’Echmiadzin, certains des protagonistes de la dispute en cours autour de la prochaine élection du Patriarche arménien apostolique de Constantinople, dans le but de trouver une solution à une affaire qui continue à se compliquer. La réunion entre le Catholicos et les membres autorisés du Patriarcat arménien apostolique de Constantinople – indiquent des sources arméniennes – est prévue pour cette semaine.

La conduite du Patriarcat arménien apostolique de Constantinople, dont le siège est à Istanbul, apparaît incertaine depuis qu’en 2008, le Patriarche Mesrob II Mutafyan a été frappé d’une maladie inguérissable. Depuis lors, les fonctions de Vicaire du Patriarche ont été exercées par l’Archevêque Aram Ateshyan. Au cours de ces dernières années, la communauté arménienne apostolique de Turquie a vu se développer en son sein un débat, parfois déchirant, sur la possible succession du Patriarche, sachant que des membres influents de la communauté arménienne présente en Turquie soutenaient la nécessité urgente d’élire un Co-patriarche avec la plénitude des fonctions, d’autres se réclamant des règles strictes en vigueur selon lesquelles il n’est possible de procéder à l’élection d’un nouveau Patriarche qu’après la mort de son prédécesseur.

La situation s’était débloquée en octobre dernier lorsque l’Assemblée synodale du Patriarcat arménien avait annoncé le retrait de Mesrob des fonctions patriarcales et qu’avaient été lancées, avec l’autorisation des autorités civiles, les procédures en vue de l’élection d’un nouveau Patriarche. Au cours de ces dernières semaines, un nouvel affrontement avait eu lieu entre l’Evêque arménien apostolique Sahak Mashalyan et le Vicaire général, Aram Ateshyan, le premier accusant le second de faire obstacle par sa position au processus électoral. Entre les deux adversaires – indiquent des sources médiatiques turques – avait par la suite été signé un protocole sur la base duquel l’élection du nouveau Patriarche aurait dû se tenir le 28 mai prochain.

Mais cet accord local semble avoir provoqué des objections de la part du Catholicossat d’Echmiadzin. Selon les moyens de communication turcs, le Catholicos Karekin II a jugé le protocole signé par Ateshyan et Mashalyan comme une violation des règlements en vigueur en ce qui concerne l’élection patriarcale et a par suite convoqué à Erevan les deux Evêques et d’autres représentants du Patriarcat arménien apostolique de Constantinople dans le but de surmonter les divergences et de concorder ensemble une procédure électorale légitime et reconnue par tous.

Source Agence Fides

Comments are closed.