Corée du Nord – Les chrétiens confrontés à une lourde persécution

L’organisation Portes Ouvertes a récemment placé la Corée du Nord en tête des pays qui persécutent le plus les chrétiens, dans son classement des pays persécuteurs. Il y a près de trois ans, la Commission d’enquête des Nations Unies avait déclaré le régime de Kim coupable de crimes contre l’humanité, en partie à cause de la persécution des chrétiens.

Les Nord-Coréens n’ont aucun droit à la liberté religieuse. Dans cet état totalitaire, le seul culte autorisé est le culte au leader de la nation, Kim Jong-Un. Les leaders religieux sont souvent torturés, envoyés dans des camps et même tués pour leur foi. Les chrétiens nord-coréens – estimés entre 200 000 et 400 000 – sont confrontés à une persécution particulièrement lourde. Le gouvernement est par exemple connu pour placer trois générations d’une même famille dans des camps pour la simple procession d’une Bible. Dans ce contexte très oppressant, les chrétiens essaient autant que possible de garder leur foi secrète pour éviter d’être arrêtés et envoyés dans des camps de travaux forcés. La plupart des parents s’interdisent même d’enseigner leurs enfants sur la foi chrétienne, de peur que le secret soit divulgué par inadvertance au contact d’une autre personne. Les chrétiens nord-coréens, soumis à une pression inimaginable, risquent d’être arrêtés, enlevés ou même exécutés si leur foi est découverte. Plus de 50.000 d’entre eux sont emprisonnés ou internés dans des camps de travaux forcés.

 Le régime utilise menaces et intimidation, y compris des exécutions publiques, pour maintenir son emprise sur le pouvoir.

Source

Comments are closed.